Semaine 23 de 2022

La vie et son ascenseur émotionnel… On en parle ? Je sais que l’existence n’est faite que de hauts et de bas, mais j’avoue que passer du tout à rien, puis du rien à tout, tout le temps, c’est un peu épuisant. Oui, oui, je sais, je me plains tout le temps ! En fait, je crois que je voudrais toujours que des tous et que les riens disparaissent à tout jamais. Mais re-oui, je sais bien que sans rien, il n’y a pas de tout… Bref, voilà quoi…

Lundi

Jul ne m’a donné des infos qu’au compte goutte. En fait, il avait 3 jours encore pour bricoler dans sa cabane qui a bien avancé pour le coup. Mais non il fait pas la gueule sur la photo…

Une Gardienne de Chat qui vient boire un petit café.

Et la cabane qui avance, qui avance…

Ecriture de l’article de la semaine 22 pour moi.

Un passage à l’Atelier à Saint Sulpice à J-1 de l’ouverture. La glace était délicieuse.

J’aime vraiment ce lieu.

À mon retour, la cabane avait pris de la hauteur.

Fin de journée avec Quotidien et une glace, le combo parfait pendant que Jul marquait des paniers avec ses potes.

Mardi

Oh ? Des tuiles !

Jour J pour l’Atelier. Je suis donc passée aux Jardins de la Pointe pour apporter un bouquet de fleurs aux filles. Même si je n’y vais jamais (pas mon secteur), figurez-vous que la fleuriste ne m’est pas inconnue et l’histoire est belle. Je vous raconte ! Quand nous sommes arrivés dans la région en 2002 (Oh, juste 20 ans à quelques jours près dits donc!), j’ai vite trouvé du travail chez Botanic à Blagnac. J’y suis restée plusieurs mois en remplacement d’un congé mat. J’y suis retourné après la naissance de Raph sur le poste de responsable d’accueil. Poste que justement la Fleuriste, occupait depuis quelques années et qu’elle quittait pour un rôle plus actif. Nous nous entendions bien toutes les deux. Et puis la vie a coulé. J’ai quitté Botanic pour d’autres rives. Elle aussi. Elle est venue s’installer dans le coin il y a plusieurs années déjà, a ouvert Les Jardins de La Pointe avec son mari. Nous nous étions croisés parfois. Voilà…

Pour des histoires d’organisation, passer chercher les fleurs chez elle me semblait plus simple, son magasin étant juste à côté de l’Atelier. Je ne m’attendais pas à un accueil si chaleureux ! De vraies retrouvailles ! Et comble de tout, K. est une lectrice assidue de ce blog. Je n’en croyais pas mes oreilles ! Quel joli hasard de la vie !

Après ce bon moment à papoter, hop, direction l’Atelier ! Il y avait des clients.
Longue vie à l’Atelier, les amies !

J’en ai profité pour faire quelques photos à l’Atelier Bis.

Et au retour ? Sans commentaire !

Enfin, en vrai, j’exagère… Avec tous les allers et venues de ces derniers temps, je ne l’ai pas pris si souvent que ça ce maudit train … Moi, une DramaQueen ? C’est ce que dit ma fille, oui…

Encore plus de toit…

Sur les coups de 12h30, un message des voisins « On va manger au Populaire, tu viens ? » Évidemment !! Et j’ai emmené l’Homme au Grand Chapeau, il l’avait bien mérité.

J’ai planché toute l’après-midi sur un nouveau projet pro.

Fin de journée, récupération du destrier d’acier qui était à la révision.

Avant de revenir vite au frais.

Comme Jul est tout le temps dans le jardin, le voisin a pris l’habitude de venir papoter avec lui le soir en rentrant.

Une petite mousse ? Ben évidemment …

De mon côté, j’ai cuisiné, pour de vrai cette fois. Courgettes-saucisses citronnelles. Une pleine casserole ! Pour en congeler et avoir des gamelles d’avance pur Jul.

Film du soir, espoir. ZzzZzzz comme tous les films du soir. Faut que je trouve des solutions pour dormir moins tôt…

Mercredi

Oups, comment se perdre 20°C en 12 h ?

Un message de S. qui m’est aller droit au coeur.

Débarrassage de jardin ! Faut que plus rien ne traîne pour N. vienne nous poser le gazon en plaque.

J’avais complètement oublié la configuration de mon jardin en 3 ans de travaux.

Depuis 16 ans que nous habitons là, nous enlevons des escargots tout le temps. On les récolte même pour que la Présireine les cuisine. Et bien, il est reste encore… Et une quantité incroyable. 

Jeudi

Attention, la photo à venir peut heurter les âmes sensibles !

Bon ben ça ne va pas mieux… Les mains sont sauvées, mais le pied gauche fait de la résistante et présente même un nouveau foyer… Paraît que ça prend un peu de temps.

Message impérieux de Jul ! « Fais-moi penser à prendre une mèche de 8 ! » Bon, bon OK…

Le voisin était très occupé… Au moment où je suis arrivée, ils étaient déjà 2 à regarder… Avec moi, ça faisait donc 3… Et encore une autre… Bref, 1 qui travaille, 4 qui regardent… C’est la bonne moyenne, non ? 

Je n’ai pas regardé très longtemps en même temps, j’avais un rendez-vous de l’autre côté du Pont.

Sur le quai de la gare, avec Alice qui arrivait pour quelques jours à la maison. Décidée peu de temps au par avant, c’était une belle surprise.

Mais faut d’abord que je vous parle d’un truc. L’autre matin, @philosophyissexy parlait des quais de gares et des halls d’aéroport, bref de ces lieux d’attente où de nombreuses émotions nous traversent. J’engage avec AL. (avec qui j’échange souvent) une discussion sur le sujet. Elle m’explique à quel point elle aime cette ambiance et le plaisir de voir les gens se retrouver. Je lui parle, moi, de tristesse et d’arrachement lorsque Jul partait chaque lundi, ou pire le dimanche soir, pour travailler ailleurs. Que je fuis ces lieux à tel point, par exemple, que je déteste prendre le train ! 
Et du coup, je me suis dit : « Elle pense arrivée-retrouvailles-bonheur, je pense, départ-arrachement-tristesse… Si je changeais de point de vue ? » (les imbéciles qui changent d’avis, tout ça).
Alors, cet après-midi là, lorsque je suis arrivée en vue de la gare, j’ai levé la main pour qu’Alice me localise. Son sourire, sa silhouette, notre câlin, je me suis laissé à la joie des retrouvailles à l’arrivée, en pleine conscience (c’est comme ça qu’on dit ?). 
Bien sûr, il y aura un départ, mais cette fois, j’essaierai de me dire que ce n’est pas un arrachement, mais la perspective de belles retrouvailles. Piouf ! Quel boulot !

Sur le chemin du retour, de la poésie partout.

Le père est la fille qui se retrouve aussi.

Et dîner de famille ! À la pizzeria, faut pas exagérer. Raph et Léa nous ont rejoints et comme il faisait en bon, la soirée a été douce.

Sur le chemin du retour…

Publication de l’article de la mi-semaine. Vous l’avez lu ?

Vendredi

Depuis que les enfants ont quitté la maison, les volets de la fenêtre du haut sont toujours fermés… J’avais oublié comme ma façade est plus jolie ainsi.

Quelques courses pour le déjeuner du midi et le boulanger qui m’offre une baguette supplémentaire. Il est top ce Rudy Salvan : son pain est bon, ses pâtisseries sont à tomber et en plus il est sympa !

Dej’ du midi donc…

Et sieste…

Repassage de ma belle robe en vue de la soirée…

Pendant que Jul jouait justement avec la couleur.

C’est de la fluorescéine et sa dilution est hypnotique.

Soirée blanche donc avec SuperMario et K. et un couple de leurs amis au Jardin des Martels à Giroussens.
C’est toujours bien le Jardin des Martels.

Le temps était idéal.

Musique douce.

Balade dans la forêt de bambou.

Douceurs et bon vin.

Et chapeau qui brille.

Même les paons dans le soleil couchant.

Les pieds nus dans l’herbe. C’est un vrai bonheur d’arpenter tout le parc ainsi.

Bref…

Illuminer la vie ?

Samedi

Opération jardin !
Comme j’ai supprimé les fleurs fanées du rosier blanc, on a essayé de colorer une rose avec la fluorescéine. Ç’a été hyper rapide.

On a fait des découvertes improbables.

Jul a éradiqué quelques Belles-de-Nuits trop envahissantes.

Destruction et élimination de l’établi… Il était tout pourri.

Et Jul a même chercher de l’or !

En réalité, j’avais besoin de sable pour ma déco de fenêtre et il me l’a gentiment tamisé.

Dej’ d’été. Avec le petit vinaigre balsamique qu’on a ramené de chez Padou et Madou… Une tuerie !

Ma déco de fenêtre donc, spéciale été ! Il manque encore quelques éléments mais ça va venir.

Deux cours à faire en ville, et sur le retour ce joli street art.

La LittleBoox de l’été est arrivée. Le sac est déjà adopté !

Et… Re soirée de dingue !
En fait, Alice devait interviewer des vigneronnes qui organisaient un événement pour la sauvegarde du Pigeonnier de Cadalen. On s’est dit qu’on allait l’accompagner quand même, la pauvre ! SuperMario est venu avec nous parce que plus on est de fou, plus on boit ! Ah non c’est pas ça, plus on ri ! oui aussi…

Bref, du soleil, de la bonne musique, du très bon vin, parfait !

Sur place, encore un hasard de la vie. C et L. Nous ne nous étions pas vues depuis des lustres. Notre venue en ces lieux était improbable, la leur un peu moins. Nous nous sommes mis à jour. Leurs enfants, les nôtres… Les projets de chacun… Les événements à venir… Parfois, les surprises de l’existence.

La lumière était exceptionnellement belle. J’en ai profité pour faire quelques photos.

Mes trésors.

Et ce vin au nom si doux …

Enfin, de la douceur et de la poésie partout.

Même dans la cuisson des crêpes. C’est la première fois que je voyais ça, c’était hypnotisant.

Dimanche

Pain aux raisins du dimanche matin.

L’équipe de choc à l’œuvre sur le chantier avant l’arrivée de la chaleur. On dirait des Minions !

1er légumes à la plancha. Délicieux.

Et gâteaux de chez Rudy Salvan.

Après la sieste, notre devoir de citoyens et bien sûr papotage avec les rencontres du moment. En même temps, le bureau vote centralise par définition. C’est donc plus que probable d’y retrouver la ville entière… 

Sur le chemin du retour…

Il avait chaud lui aussi. L’ambiance était lourde, orageuse. On a donc fermé les rideaux et descendu l’écran.  

Grignotages du dimanche soir. Et un (Bon? Bof…) western. Alice dira qu’il fallait pas me laisser choisir le film…

Voilà voilà…

La semaine à venir a déjà des rendez-vous calés. Je vais surfer, je vais surfer…

Des bisous doux à tous.

3 commentaires

Répondre à Capable du meilleur Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s