Semaine 27 de 2022

Je vous mets dans le contexte : intérieur salle à manger par un chaud après-midi de début juillet. Polo et short en jeans, pieds nus. Le week-end a été intense et la fatigue marque mon visage. Le bourdonnement irritant des mouches. Je dois trouver l’énergie d’écrire cet article. Stratégie d’évitement, je ferais la vaisselle plus tard et les confettis continueront à envahir le sol de la pièce.

Allez, je me serre un verre (de coca, je précise) et je commence. 

Lundi

Fin de ma fugue bordelaise : les enfants sont rentrés de Marmande et moi, j’ai repris le chemin de la maison après un dernier petit déjeuner.

Même s’ils ont eu beau temps, il y a toujours un peu de boue à Garorock. Sinon, c’est pas drôle.

Cette fois, pas question d’aller à pied à la gare. Parce qu’entre tout mon bordel et le chat, ça allait être un brin compliqué. Direction le tram, et 3 stations plus loin la Gare. Franchement, ça ne valait pas le coup de s’acharner.

Le Dieu des Enfers devient un pro des voyages. Il ne dit plus rien.

Bon par contre, j’avais choisi des horaires un peu atypiques pour ne pas me retrouver dans la foule. Mauvaise pioche !! Les trains étaient tous blindés ! Hadès a voyagé sur la tablette dans le ouigo.

Et moi debout, dans le TER, y avait trop de monde pour ouvrir les strapontins. Heureusement, à côté de moi, il y avait un charmant jeune homme qui revenait de Garorock, lui aussi, et qui venait passer quelques jours chez ses parents à Rabastens. Le trajet est vite passé en papotant.

Comme Raph était barré je ne sais où, c’est S. qui est venue me chercher et m’a délicatement déposée devant la maison. Merci encore copine ! 

Rangement, grignotage, etc.

Et je me suis mise à l’écriture du résumé de la semaine. Heureusement, j’avais préparé toutes les photos, il suffisait de rédiger… Sauf que… Je me suis endormie. Je crois que le lundi ne me va pas au teint. Il doit bien exister une pétition pour supprimer la fatigue du lundi non ?

Au retour de Jul, nous étions assis tranquillement dans le jardin. Paddy est venu pour un câlin. Jul a essayé de lui enlever une puce. Paddy a boudé. Normal.

Mardi

Paddy, encore lui, a changé de spot de sieste. Mon lit est son nouveau domaine et il prend toute la place !!! 

Jour d’anniversaire : j’avais semé des petits mots et confettis pour que Jul les trouve en se levant. Il m’a répondu en les ressemant à son tour.

Un peu de programmation de publications.

Et puis arrêt chez opticien pour commander mes nouvelles lentilles et… Choisir mon cadeau d’anniversaire.

Mes lunettes de soleil avaient l’âge de leurs artères, surtout qu’elles appartenaient à Alice avant. Il était temps de les changer. Les nouvelles ont un petit côté star italienne dans un film de Félini. J’adore !

Non ? Bon, bon d’accord… Mais c’est parce que je suis blonde que ça ne fait pas pareil. C’est tout.

J’ai publié cette photo sur les réseaux sociaux. Elle date du printemps 1994. C’est rigolo, certains ont reconnu Jul du premier coup, d’autres c’était moi. Bref… Ça ne nous rajeunit pas tout ça ma bonne dame.

Et puis, il a soufflé sa bougie.

Il aura son vrai cadeau dans quelques temps mais en attendant, j’ai ramené un petit bidule de Bordeaux. Enfin, 2 petits bidules.

Mercredi

Petit déjeuner dans mon jardin. Je suis désolé par avance, mais je risque d’être un peu relou avec mes histoires de jardin. Seulement 3 ans avec un camp de migrants, puis un terrain vague, c’est long.

Très bonne nouvelle de bon matin. Je suis évidemment immensément fier de lui.

Un passage chez la Fée pour une épilation des sourcils.

C’était devenu vraiment n’importe quoi et elle est la seule qui les réussit à tous les coups. 

Dej’ de la plus haute importance avec J. au Domaine d’en Fargou à St Sulpice. Mon dieu comme le moment a été doux.

On a trés bien mangé.

Et bien sur papoter, papoter et encore papoter ! Merci encore ma Queen.

Comme j’étais à St Sulpîce, j’en ai profité pour passer faire quelques photos à L’Atelier et L’Atelier Bis. E. a eu le temps de se poser un peu avec moi et franchement c’était top.

Retour à la maison et opération jardin. Ce n’est pas comme si on avait 40 personnes de prévues pour la Fête de l’Été, samedi soir. 

Jul a réparé le lampadaire de Maurice. Et hop, il repart pour 40 ans supplémentaires. 

Raph est passé faire un bisou et taxer un truc à manger (ça a vraiment été son thème de la semaine).

Jeudi

Convocation au café des voisins. Cette fois je n’étais pas en pyjama.

Et rendez-vous avec ma thérapeute. Nous avons débrieffé mon état tout pourri de la semaine dernière. Elle m’a rassuré, ça arrive souvent en EMDR. Le cerveau est « secoué » et fait de la « résistance ». On va continuer à avancer et doucement le cerveau va accepter de céder.

Dèj’ avec mon fils. Il avait besoin de faire un CV. On a bien travaillé. 

Et puis….

Comme il a toujours oublié un truc, Raph va et vient tout le temps. J’aime bien.

Opération grand nettoyage.

C’est sûrement un détail, mais je trouve important de le souligner. Depuis plusieurs années, l’organisation de la Fête de l’Été m’était difficile. Il me fallait m’arracher pour m’y coller. Tout est poisseux et compliqué. L’année dernière, comme nous fêtions un chiffre rond, les parents étaient venus en renfort et ça m’avait bien aidé.
Et bien, pour l’édition 2022, j’ai réussi à m’y coller. Sans pression, sans effort. On a assuré comme des bêtes dans la joie et la bonne humeur. J’avoue qu’avoir été capable de ça me semble être une petite (belle) victoire.

Vendredi

Dès le petit déjeuner, préparation de la pâte à cannelés.

Et puis courses…

Et puis cuisson des cannelés et autres gourmandises.

Pendant que Jul tentait de récupérer le tiroir à glaçon figé par le gel.

Un peu de déco.

Raph alléché par l’odeur du cannelé tiède…

Samedi

Il a encore pris toute la place dans le lit.

9h, j’allume la tv pour basculer sur Deezer et je tombe sur un Haka. Alors, on a suivi les Blacks et nous aussi on a tiré la langue ! Finalement, ça donne la pêche de commencer la journée comme ça.

Et repréparation. Du thé glacé, mais pas seulement.

Jul s’est chargé du panneau de dehors.

On s’est tellement bien organisé qu’on a même eu le temps de faire la sieste.

Déco.

Fougasses maison.

Le ton est donné. Y a plus K !

A priori, la place était bonne.

Et… Le soleil, les cocktails, les copains… Jusqu’au bout de la nuit !

C’était une petite édition (une petite trentaine de personnes) mais tous des gars sûrs. Il en manquait, décimé par le Coco mais ce n’est que partie remise.
Promi S. je te referais du petit poulet.

Le thème de cette année, c’était « pied nu » pour profiter pleinement de la douceur du gazon tout neuf (et pour lui faire le moins de mal possible). Tout le monde a joué le jeu. C’était drôle.

Les voisins nous ont offert un très très joli brasero. Jul est déjà en train de réfléchir pour fabriquer un plateau à roulette et le déplacer selon nos spots d’apéro cet hiver. 

Une douce soirée donc…

Bien évidemment, il y a eu des confettis et de la bonne musique.

Fatigués et heureux ! Oui, c’est ça heureux ! Merci à tous.

Au lit !

Dimanche

Oh ? Ben qu’est-ce qui s’est passé ?

Vaisselle…

Raph a trempé les restes de pizza dans son café. Il s’est dit qu’il y aurait sûrement des restes alors il est passé.

Et en réalité, il y avait vraiment beaucoup de restes alors les Rabastinois d’en Haut sont venus bruncher avec nous.

Et puis ça été l’heure de ranger le jardin.

Le brasero a trouvé sa place en attendant les soirées frisquettes.

Et voilà, 3 ans après, le jardin a repris sa configuration habituelle sans être tout à fait le même…

Et bien, voilà, la Fête de l’Été est passée. La douce saison des piques-niques, des apéros, des BBQ, des piscines et des vacances, peut commencer. 

J’ai aussi réussi à vivre pleinement le rite de passage qui me permet chaque année d’accepter la course du temps. Voilà, j’ai, nous avons 51 ans. Et c’est plutôt bien en fait.

Sur ce, je vous souhaite un bel été.

2 commentaires

  1. Môman

    il a l’air bien confortable ce gazon ! et la réussite de cette fête c’est la tienne, alors savoure à sa juste valeur cette victoire.
    Passe un bel été tu es sur la bonne voix.
    Mille bisous doux

    J’aime

Répondre à Môman Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s