Semaine 2 de 2023

Comme chaque fin de semaine, je regarde les statistiques de ce blog avant d’entamer la rédaction de mon article. Celles de la semaine dernière sont les plus basses jamais enregistré de toute l’histoire. Improbable. Vous avez boudé la semaine 1. Je ne peux pas vous en vouloir en même temps vu que la semaine avait été bien cracra. Allez, on recommence sur de nouvelles bases. Vous venez ?

lundi

Le fameux article que personne (ou presque) n’a vu. Votre résolution pour 2023 est de ne plus lire Capable du Meilleur ? OK OK, je respecte, je ne juge pas.

J’allais déjà un peu mieux, mais J est venue passée la journée avec moi. On a récuré le fin fond du fin fond de mon cerveau perturbé. J’ai un peu vomi sur ses chaussures (au sens figuré bien sûr), mais c’était nécessaire. Et efficace. Et puis, elle avait amené des pâtes bolognaises. Tout s’arrange toujours avec de la bolo.

Un coucher de soleil qui ressemble à une aurore.

Et sinon, chat et canapé. J’étais épuisée.

Visio avec Jul toujours en déplacement pour la semaine. Il a trouvé à loger chez JM et J. évidemment, il a été cocooné toute la semaine.

mardi

Matinée avec F ma voisine. Elle m’a fait visiter son nouvel espace en cours de rénovation. Et puis on a refait le monde autour d’un thé. Et c’est toujours bien quand on refait le monde.

Il restait des cabécous pour le déjeuner. Il a fallu les manger à la petite cuillère tellement ils coulaient. C’était délicieux.

Après mes déboires de la semaine dernière et mon impossibilité de produire un truc valable, j’ai réussi à proposer à mon client des visuels qui tenaient la route. Son retour m’a rassuré et m’a fait vraiment plaisir. Avoir plus confiance en moi, ça change tout quand je dois être efficace.

Et puis du soleil parce que franchement, ça change tout aussi quand il y a du soleil, non ?

Et j’ai fait une dinguerie. Enfin, on a fait une dinguerie ! À l’initiative de K (elle est toujours dans les bons coups) qui nous a embarqué J et moi pour une marche dans Saint-Sulpice de nuit. Dit comme ça, ça peut sembler par grand-chose (et effectivement, ce n’est pas l’Everest non plus), mais pour moi, c’était un peu improbable. La seule marche de nuit que j’ai faite est celle avec la marche nordique en septembre avec le résultat qu’on connaît « Oui, alors, ça ne va pas être possible, tu vas beaucoup trop lentement ». J’ai gardé de cette expédition un goût amer et les gros orteils meurtris avec des ongles noirs qui sont justement en train de tomber (oui, c’est dégueulasse, je suis bien d’accord). Bref, là pas de panique ça semblait être plus soft. Un groupe FB de gens qui en avaient marre de marché seul et hop. Nous étions 9 personnes. Et la distance s’est faite tranquillement. 

On a même croisé un prince charmant. Celui-là même qui bloque les travaux de la zone ? Il semblait bien commun quand même… En même temps, personne ne l’a embrassé pour pouvoir ensuite discuter avec lui. 

Une belle distance quand même. La cassure au retour ne veut pas dire qu’on est rentré en voiture, mais simplement que j’ai oublié de rallumer ma montre après la pause. Nan ! On n’a pas triché ! Nan, mais oh ! 

Franchement, c’était très sympa. Il a fait un peu froid, mais ce n’était pas gênant. Et puis pas de pluie. Et en cette saison, c’est appréciable. Les autres membres du groupe étaient très chouettes. Un vrai moment agréable, et la nuit qui crée cette ambiance particulière comme une bulle hors du temps. K, J et moi, n’avons vu aucun mal à nous joindre comme ça spontanément à ce groupe où nous ne connaissions personne. Il n’y a que E, la fille de K, qui a dit « euh vous partez vraiment avec un groupe FB ou vous ne connaissez personne ? » Elle n’a pas tort… C’est bien, elle a bien retenu la leçon : on part pas avec des inconnus la nuit. En même temps, on était 3. Ensemble. Et même si J et K sont des petits gabarits, avant qu’un méchant déplace mes 85 kg, elles auraient mille fois eu le temps de donner l’alerte.

mercredi

Clan des Blondes en tout petit comité et exclusivement féminin. De tout, de rien. Beaucoup de tout, jamais de rien.

OOOh ! bé dites donc ? C’est quoi ça dans mon sac à main ? Voilà, c’est exactement pour ça que j’aime avec les confettis, on en retrouve partout tout le temps, n’importe quand. Et ça me met toujours de bonne humeur.

Dej’ avec K. Des lustres qu’on n’avait pas pris ce temps-là. On se voit toutes les semaines au Clan des Blondes et souvent le week-end aussi, mais en tête à tête pas fréquemment. On s’est mise à jour. Et c’était bien. Et c’était cool. On était à la Cave à Bière à Saint-Sulpice. Simple, rapide, efficace.

Les sticks de mozza, la petite friture, le vin blanc, les burgers… Et la crème brûlée. Dévorée, la crème brûlée.

Et bien sûr, sur le chemin du retour…

Piouf, un feu dans le poêle et un chat sur les genoux.

Lecture jusqu’à la tombée de la nuit. Je n’arrive plus à lire depuis ma dépression. Je fais des essais régulièrement, mais ça a du mal à revenir. Alors, je rééduque doucement. Chapitre par chapitre. 

Visio du soir. Cette fois, j’étais en train de faire les publications du soir pour mes clients quand Jul a appelé. Il s’est donc affiché en grand sur mon écran. J’avoue que je ne m’attendais pas à son apparition d’un coup d’un seul.

jeudi

La PrésiReine avait dit : « Viens, on passe du temps ensemble ! ». OK, évidemment ! Premier arrêt au Banc Sonore pour un petit-déj’. C’était cool. Et puis il y avait S et C. Je crois que je vais venir télétravailler là de temps en temps moi. Je suis sûre que je serai plus efficace que chez moi où la ligue chat/canapé me veut du mal.

Et puis balade dans Rabastens pour aérer le poil. Le brouillard était si épais qu’impossible de voir le pont. Un brin inquiétant.

On n’a pas fait des prouesses, mais c’était déjà ça. Pour tout dire vrai, je n’avais pas enclenché ma ITruc-montre, c’est elle, toute seule qui a lancé le bordel sans me demander mon avis… On est écouté ? On est suivi ? Évidemment. 

En rentrant, j’étais d’aplomb pour préparer mon rendez-vous de l’après-midi. Ma présentation avait de la gueule.

J’étais en avance chez ma cliente, alors j’ai eu le temps de déguster ma tasse de maté. Et puis, j’ai fais ma présentation des résultats et enfin le shooting prévu. Une bonne journée.

Jul est rentré en fin de journée. Pas de déplacement sur la semaine complète donc, il avait rendez-vous chez le rhumato le lendemain pour son épaule qui le fait souffrir depuis plusieurs mois.

Pour ne pas compliquer les choses et puisque j’étais chez Las Chicas, j’ai pris le repas du soir. Pas besoin de cuisiner comme ça. 10 min à 180°C, et hop ! Ça fait la rue michel !

vendredi

Des pois, des pois et des pois de bon matin ? Ah ben oui ! Il s’avère que Yayoi Kusama a fait une collaboration avec Vuitton. Et moi, j’adore Yayoi, et j’adore les sacs, ça tombe bien ! On ne va pas revenir sur l’univers du luxe, sur les prix indécents des dits sacs et sur l’aspect complètement superficiel de ma personnalité que j’assume pleinement. Ce n’est pas la peine. Mais arrêtons-nous un instant sur le travail artistique autour. Je trouve ça si poétique et même temps si novateur.

La collaboration n’est pas qu’à Paris, bien sûr. C’est partout dans le monde.

Même Instagram s’est mis à laisser pousser des pois partout et propose en filtre Yayoï. 

Pour en voir plus, c’est par là, et c’est trop beau ! Ah, pendant que j’y suis, mon sac préféré c’est celui-ci… Je dis ça au cas ou vous chercheriez une idée de cadeaux…

Retour sur le rendez-vous Rhumatologue de Jul : voilà, c’est fait ! Enfin ! Jul est en arrêt pour pouvoir réparer tranquillement cette épaule abîmée. Le rhumato a prescrit de la kiné et du repos sur 1 mois. Et l’on verra alors où il en est. Il y a des chances qu’un mois ne soit pas suffisant. On avisera. En tout cas, la victoire est que Jul ai enfin accepté de s’arrêter et ça, ce n’était pas gagner au début. Merci a tout ceux qui ont contribué à le faire changer d’avis.

Sinon, empanadas et galette pour le déjeuner. Moi, je dis que c’est bien pour un vendredi midi.

Vue la splendide météo du moment, pas de rando, alors thé chez S à la place.

On a refait le monde. Regarder le soleil se coucher sur les maisons de leurs voisins.

Aiguiser les couteaux. Les filles ont un aiguiseur de couteau aussi incroyable qu’efficace. Du coup, Jul leur a emprunté l’engin et a affûté tous les couteaux de la maison. Si je ne perds pas un doigt d’ici 3 mois, on aura de la chance.

Soupe du soir, espoir. Mais c’est dimanche soir normalement ! C’est-quoi-ce-bordel ???

En tout cas, après le fiasco de la semaine dernière, en voilà une semaine qui se finissait bien ! 

Avec chats, couette et canapé.

Et film. Très très bien d’ailleurs ce film.

samedi

Cette bête est tellement malheureuse.

J’étais à la bourre pour les arrosages, je n’avais donc pas encore vu les petites nouvelles. Et surtout celle en premier à gauche qui revient de très très loin, à deux doigts d’atterrir dans le compost.

Seule vraie activité de la journée, la sortie au supermarché. Avant j’ai fait la sieste, câliné un chat, lu 3 chapitres, traîné sur les réseaux sociaux, etc., etc. Tout ça étant bien plus intéressant que l’Intermarché n’est-ce pas ?

Au menu du soir, bo bun et mochis. C’est bien les mochis…

Et ce film qu’on dit si réussi. J’ai beaucoup aimé la façon dont c’est filmé. Le scénario est plutôt bien aussi. Mais (parce que vous l’avez vu venir le, mais) je me suis lamentablement endormie. Je sais c’est pas bien. Va falloir une nouvelle fois que je fasse une séance de rattrapage.

dimanche

Calme et volupté ? Presque ! Coin du feu, lecture et câlin de chats. En fait, en général quand il y a feu de bois, il y a chats…

Depuis qu’il est arrivé jeudi soir, les genoux de Jul sont « the place to be ».

Pendant que dehors, c’était la mousson. J’avais rendez-vous avec les filles du Clan de la Crèche pour une petite marche qui fait du bien. Mais là, ce n’était pas terrible quand même.

Comme il était quand même prévu que nous nous ressemblions pour une galette avec les garçons à notre retour de balade, ben on n’allait pas rater ça aussi. 

C et D sont arrivés avec le miel que Jul avait commandé. C’est cool d’avoir un pote apiculteur.

M m’a offert cette boîte si mignonne contenant du très bon thé. 

Les galettes, les couronnes, le cidre, le thé, la tisane, la bonne humeur ! Tout bien !

Et qui qui a eu la fève ??? C’est moaaaaa ! 2 fois cette année ! Ouh la la ! C’est mon année comme dirait J ! Une année en 7 !

Bien sûr, on n’a pas fait à manger après tout ça. On est monté se poser devant le Dr Strange… Comment dire ? Je n’ai absolument rien compris, mais alors rien du tout ! Évidemment au bout d’un moment, je me suis endormie, mais je ne ferais pas de rattrapage. Non, non, non !

Et voici donc une douce semaine qui s’achève. Pas de drame, pas de larme, pas d’interrogation métaphysique. Du calme sans que ce soit de l’ennui. C’est bien aussi. Je vais esssayé de garder le cap.

Je vous souhaite une très bonne semaine, profitez bien de la vie.

3 commentaires

  1. Môman

    très belle cette photo de couverture avec ce beau sourire.
    et ces couchers de soleil tout rouges, sais-tu que c’est propre à l’hiver et que c’est partout le même phénomène dans le monde entier.
    La semaine 1 et tous ces dysfonctionnements n’étaient qu’un détail de l’histoire à oublier très vite.
    Te voilà repartie dans le bon sens, fonce…
    Mille bisous doux pour tenir la distance😍😍😍😍😍😍😍😍

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s