Semaine 48 de 2021

Alors ? Suspens ? Comment s’est passé cette semaine ? Bien ? Moins bien ? Toute pourrie ?
Et bien… Plutôt montagnes russes, je dirais. Mais je me soigne !

Lundi

Journée tranquille sans histoire… Enfin… Pas tout à fait. Mais j’y reviendrai.

Vers 18h21, je plie, je pars. Arrivée dans la voiture, j’ai ressenti une énorme fatigue… Bon, bon ok, je me suis dit que j’avais bien bossé et qu’il était tard. Et puis, c’est le mois de novembre, les journées grises, la nuit qui tombe tôt et tout et tout.

Sauf que plus je me rapprochais de la maison, plus ça devenait difficile… Après la sortie de l’autoroute, j’étais liquide… 

Arrivée à la maison, je me suis jetée sur la bouffe et puis sur la chimie parce que j’ai vite senti que ça n’allait pas le faire. Surtout que Jul avait basket…

J’ai échoué dans mon lit complètement exsangue et frigorifiée. 

Mais impossible de dormir…
Finalement, j’ai fini par comprendre un truc, c’est que mon état avait eu un déclencheur. Dans l’après-midi, une énorme dispute avait éclaté entre 2 salariés au bureau. Le ton était très rapidement monté et le patron avait dû s’en mêler pour faire redescendre la pression. Je n’étais absolument pas concernée. Mais c’est comme si j’avais épongé les mauvaises ondes, comme si j’avais récupéré toute la tension. Littéralement ! 

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. J’ai déjà remarqué que lorsque j’arrive dans un endroit, je ressens immédiatement «l’ambiance». Si les ondes sont positives, tant mieux, c’est plutôt confortable. Mais si elles sont négatives… Et bien… Voilà quoi. 

Mardi

Je me suis réveillée dans le brouillard et pleine de courbatures. Heureusement, Jul avait ramené du pain donc j’ai pris un petit dej’ du week-end. La nourriture comme rempart…

D’ailleurs, la PrésiReine est passée chercher un truc et en discutant de ça, je me suis vraiment rendu compte à quel point la nourriture était une protection, un rempart contre les agressions. On va travailler sur la question en hypnose.

Un peu de chance sur le pas de la porte. Le début de la fortune.

Télétravail devant le poêle. Fallait bien ça. J’étais hyper mal foutue. Oppressée. Comme si un truc bien lourd et bien dégueulasse était assis sur ma poitrine.

Une nouvelle saison de Dexter sort bientôt. J’ai donc décidé de réviser. C’est comme retrouver un vieux copain qui n’aurait pas changé.

Fin de journée. Je me suis effondrée au fond du canapé. Complètement vidée. J’étais si mal, avec en plus le nez qui coule, que je me suis même dit que j’avais le virus à la mode.

Au bout de ma vie !

Mercredi

Du coup, j’ai envoyé un message au boulot pour rester en télétravail.

Ma BO du moment. Le nouvel album d’Orelsan. Et cette chanson sur la dépression.

Bon, ben les prévisions ne sont pas bonnes… Va falloir faire avec.

J’ai sorti LA tasse de saison.

Fin de journée, les belles couleurs du ciel.

Devant la porte un autre sous.

Encore des courbatures partout, encore mal à la tête…

Jeudi

J’aurai bien dormi encore, mais y en a un qui avait faim.

Je suis les prescriptions de ma naturopathe à la lettre.

J’ai croisé cette publication. Sur le coup, j’ai juste trouvé les mots justes.
Et puis en écrivant cet article, je me suis rendu compte qu’il avait raisonné en moi toute la semaine.
Moi, qui suis presque résignée.. Qui ai presque laissé tomber… Presque…
Mais peut-être pas encore complètement finalement. 

Le ciel partagé entre soleil et pluie s’est embrasé et c’était beau.

Noël est à nos portes, même Coca le dit.

Je suivais MarieLucarne depuis quelque temps déjà sur Instagram, mais je ne m’étais jamais penchée sur ses textes. Et bien, j’ai tout lu ! Et ça m’a redonné envie d’écrire… 

Vendredi

Retour au bureau. Fallait bien y retourner… Pas de cris, pas d’ondes négatives… 

L’Ami Câline du vendredi.

Et enfin le week-end !

La veille, Jul avait dit : «Comme je suis en formation à Toulouse, on pourrait se retrouver quelque part et passer la soirée en ville ?» Mais quelle bonne idée ! Rendez-vous sur les Ramblas.

Et hop, ma photo floue de la semaine.

Toute la journée, j’avais réfléchi à cette soirée. Qu’est-ce qu’on allait bien pouvoir faire ? Un spectacle ? Rien d’intéressant… Un resto ? Oui, évidemment… Mais lequel ? Il y en a tant…
J’avais fini par proposer d’improviser.

Ça tombe bien, Noël est là. C’est officiel !

Cette statue incroyable. Le Géant de Sel.
Il paraît qu’il était dérangeant devant la Cathédrale. Il est pourtant si beau.

Bref, on s’est promené dans le centre-ville de Toulouse illuminé. Il faisait froid, je n’étais pas assez couverte (j’avais voulu faire la belle et ma petite robe noire était un peu légère pour la saison) mais quel bonheur cette sortie imprévue. J’ai tellement besoin de spontanéité, de lumière, de mouvement, de paillettes dans ma vie.
Je crois que je m’ennuie dans cette vie si bien rangée moi qui suis si bordélique.

Sur le Donjon de l’Office du Tourisme, il y avait même un spectacle incroyable de 2 acrobates suspendues à des élastiques. C’était splendide.

Place du Capitole, le marché de Noël ne nous disait rien. Trop de monde, trop de formalités pour y rentrer. On passe devant les Illustres… Mme Raclette… Resto éphémère.
D’habitude, ils font de la pub mais cette fois, je n’ai rien vu. On n’a pas réfléchi longtemps.

Bon, c’est un concept. On mange dehors. sur des grandes tables recouvertes de toiles cirées à carreaux.

Soupe, raclette / charcuterie, banofee, mousse au chocolat ! Parfait !

On n’est pas rentré tard. Mais j’ai apprécié ce moment à sa juste valeur.
Ne vous y trompez pas, je ne souris pas, mais il n’y a pas de larmes dans mes yeux et c’est déjà beaucoup.

Samedi

Réveil tardif. J’avais besoin de sommeil. 
En fait, je me suis rendu compte que je n’avais jamais de réveils sereins. Soit, le réveil sonne… Soit, je me réveille en sursaut et je me dis : «aaarrrggg c’est tard, vite, il faut que je me lève !», mais il ne m’arrive jamais de sortir du lit en me disant : «C’est cool ! J’ai bien dormi !»

Lecture au coin du feu.

Avec des bêtes.

Un échange avec une de mes clientes. Ça fait plaisir, en fait.

Et puis bricolage. Comme je suis chef déco pour la soirée de Noël de la Rue des 1000 partys, il faut bien se mettre au boulot un jour.

D’ailleurs, réunion du staff sur les lieux pour faire une liste du matos et réfléchir à l’aménagement. 

Jul, lui, avait emprunté des enfants et était parti voir une expo Playmobil. Il est revenu ravi (les enfants aussi) et s’est mis à la mise en scène de Noël. Plusieurs années qu’il ne l’avait pas fait. C’était le garçon le plus heureux du monde !

Moi, j’ai passé la soirée à faire des étoiles.

et j’ai terminé la 1er saison de Dexter.

Dimanche

Réveil vers 10h… Comme toujours un peu ahurie.
Et petit-déj’ avec pain de mie (sans la croûte) et beurre confiture.

Et bien oui, je n’aime pas la croûte du pain de mie et j’ai fait ma rebelle, je ne l’ai pas mangé ! D’ailleurs, j’en parle dans un post Instagram si ça vous intéresse.

Jul a rajouté deux-trois personnages supplémentaires.

Déjeuner rapide et dessert délicieux.

Et puis balade dans Rabastens. Jul voulait aller voir les travaux du pont. On est donc descendu sur la plage. J’en ai profité pour faire quelques photos.

Ce petit morceau de corde qui attend l’été…

La lumière était belle même si on a été arrosé de quelques grêlons.
On a même croisé Bansky.

Et un rayon de soleil.

Bref, c’était poétique.

Un petit tour chez les Rabastinois d’en haut pour leur faire un bisou. Leur érable a quitté ses jolies feuilles et en a mis partout !

On est redescendu tranquillement. On aurait bien embrassé les Filles en passant, mais elles n’étaient pas là.

On a croisé de drôles de lutins. On s’est même dit «le premier qui buzz à gagner !» On a ri comme des collégiens en les suivant.

Une rencontre au coin de la rue.
Il faisait presque noir quand on est rentré. J’ai eu l’impression que l’après-midi avait duré 1 000 ans ! et c’était bien.

Et puis une fin de dimanche très classique : article, soupe, film, etc.

La semaine prochaine, sera productive, j’ai de la déco à préparer et il me reste que 15 jours. Ça urge. Mais ça va être bien.

Je vous embrasse fort. Prenez soin de vous.

3 commentaires

  1. Candy

    Hello Virginie,
    Super concept qu’est ce resto à Toulouse! Mais bon j’avoue que n’aurais pas tenté, je suis frileuse!lol
    Elles sont belles tes photos de la plage…je te souhaite une excellente semaine et bon bricolage.
    Bisous😘

    J’aime

    1. Capable du meilleur

      Et bien figure toi qu’on était installé juste sous les chauffages et que ça allait très bien ! Je suis hyper frileuse aussi… C’est pas très écolo, c’est vrai mais on était bien…
      Bonne semaine à toi aussi et merci pour ta visite chaque semaine
      A lundi prochain 💋

      J’aime

Répondre à Candy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s