Semaine 12 de 2022

Hey ? Hey ? Vous avez vu ? Je suis à l’heure !! 6h06 tapante ! Je me suis mieux organisée et faut bien le reconnaître je vais enfin bien mieux !

Allez, je vous raconte !

Lundi

Atelier sport de bon matin. Je me suis dit qu’il était tant d’arrêter de me planquer sur le vélo à faire du pseudocardio. Alors, cette fois, renforcement musculaire.
Aïe Aïe Ouille ! Il y a du boulot, on part de loin loin loin loin.

L’atelier sur les sens de l’après-midi parlait de la vue. Pour le coup, c’est peut-être le sens que j’ai le moins perdu même s’il a été impacté lui aussi. Faire des photos reste vraiment important surtout en ce moment. Même si la vie au Château peut paraître un peu « vide », elle ne l’ai pas tant que ça. Et ça, c’est une réalité que je ne pourrais vraiment pas appréhender autrement.

J’avais tenu jusque là. Je ne buvais plus de Coca zéro du tout du tout, et puis…
Alors, je suis sage, hein ? Une canette seulement par jour. Ça reste raisonnable.
En sortant, va falloir surveiller ça.

Il me fallait bien un peu de munitions pour écrire l’article de la semaine dernière.

J’ai croisé l’info de la prochaine expo des Abattoirs à Toulouse. J’ai hâte ! C’est tellement barré !

Je continue la rééducation de ma concentration.

Visio du soir, espoir.

J’ai reçu un message qui m’a à la fois surprise et fait extrêmement plaisir. Je ne savais que tu lisais ce blog, cher ami. Tes mots mots m’ont touché. Merci. Vraiment.

Mardi

Atelier stretching : je vous jure que des mois de canapé, ça laisse des traces.

J’aime bien mon horoscope des semaines à venir.

Après discussion avec le Dr F sur les troubles alimentaires et sur la dysmorphie, nous nous sommes mis d’accord : il me fallait un programme de remise en forme. Mais quelque chose de doux et progressif pour ne pas partir trop vite au risque d’abandonner. Va falloir tenir dans le temps.

Résultat, j’ai bricolé un truc inspiré par les cours du Coach Alixan. Du coup, gainage tous les matins, puis tours de parc. Et j’augmente tous les 2 jours le nombre de séries et la distance dans le parc. Petit à petit…

Truc de fou, je me suis fait des copines ! Je ne mange plus toute seule ! Je savais que c’était important de se mêler aux autres, mais j’en étais incapable ! Elles sont adorables et effectivement échanger avec les autres permet de relativiser, voire même de trouver des solutions auxquelles on n’aurait pas pensé. Bref, je ne fais plus ma sauvage ! Et en plus, elles boivent de la tisane.

Mercredi

Visite de A. Elle ne savait pas quoi m’amener et elle s’est dit que des fraises seraient une bonne idée. Oh, mais quel plaisir ces premières fraises de la saison ! Sa visite m’a fait beaucoup de bien. J’avais fait un effort vestimentaire et capillaire pour ne pas lui faire peur. Son « mais, tu es toute belle ! » m’a fait du bien. Doucement, je reprends un visage humain. Nous avons refait le monde. Nous avons parlé fête à venir et canon à confettis. Et ça, c’est bon signe, c’est que la vie revient.

Rendez-vous avec la Psychologue. Je ne vais pas le cacher, franchement ça pique encore pas mal quand la Psychologue ou que le Dr F appuie là où ça fait mal. J’accepte, c’est le jeu. Je ne suis pas là pour les repas du self. Alors, oui c’est douloureux, oui ça me perfore le cœur, oui j’ai l’impression d’être en miette après. Sauf, qu’en réalité quand les larmes arrêtent de couler, je me rends compte que c’est un petit bout de moi qui se recolle. Et puis, n’oublions pas la chimie qui fait ma majorité du job et qu’elle le fait de mieux en mieux. 

Tour de parc pour évacuer avec de la musique bien forte dans les oreilles.

Je crois que mon état rend Jul heureux.

Jeudi

Je photographie chaque jour mes repas que j’envoie à Jul. C’est notre façon de communiquer quand les mots sont difficiles à trouver. Pour une fois, pas de carotte !! Enfin, pas trop… Il y a des carottes à tous les repas. J’en peux plus ! 

Tour de parc et un peu de printemps.

Vendredi

Yayoi est une de mes artistes préférées et sa façon de voir l’art est fabuleuse.

Ce matin là, pendant que la personne qui s’occupe du ménage nettoyait ma chambre, je me suis installée dans le Petit Salon. À un moment, un jeune garçon est entré et m’a demandé si ça me dérangeait s’il jouait du piano. Évidemment, je lui ai répondu que ça m’allait très bien. Il jouait tranquillement, avec légèreté. Alors… Je lui ai demandé si je pouvais photographier ses mains. Il m’a répondu que oui évidemment et surtout je n’ai pas vu d’étonnement dans ses yeux. Il lui était logique de me laisser faire, exactement comme il m’avait semblé naturel de le laisser jouer. 

On est d’accord, ce n’est pas grand-chose. Mais en fait… Parfois… La vie offre de jolis moments. Et, je suis capable non seulement d’aller les chercher, mais aussi de les apprécier. 

Fin du Fred Vargas. J’en ai encore un en stock. Il était pas terrible celui-ci.

J’ai croiser un poème d’Andrée Chedid (Je suis fan de toute la famille de toute façon).

Tour de parc. J’ai été très assidue.

Et en fin de journée, Jul est passé m’embrasser. J’ai eu l’impression que je ne l’avais pas vu depuis 3 ans !

Samedi

J’ai commencé le bouquin offert par En Luna. Il me falloir encore un peu d’entraînement de ma concentration pour l’apprécier à sa juste valeur.

Jour de permission !
Et déjeuner sans carotte ! Enfin !

Un peu de shopping, parce qu’en fait je n’avais plus du tout de vêtements à ma taille. Une pause goûter au milieu. Et d’un coup, qui voit-on ? Les Gardiens de Chat !! Je ne les avais pas vus depuis longtemps et vraiment ça m’a fait du bien. Surtout qu’ils ont été hyper encourageants.

Bon, Jul cumule… Sa coiffeuse est enfermée dans un Château depuis plusieurs semaines et sa tondeuse est en panne… Il ressemble vraiment à un homme des bois.

Balade autour du petit lac pas loin. On était à Labège.

Et puis retour au Château. J’avoue j’étais cuite et ma résistance n’est pas encore au top. J’ai encore besoin de plages de solitude au calme avec un peu de caféine.

Bilan de mes achats : un t-shirt vert (mais alors vert-vert), une blouse bleue à pois beiges, un pyjama léger, et des sous-vêtements (5 ans que je n’avais rien acheté non plus).

Un cadeau surprise dans la boite aux lettres… Merciiiiii ! Mais Merciiiiiiii qui ?
La libraire c’est toi ? C’est la même collection que celui que tu avais mis dans le carton des Voisins…

Et puis échouage de baleine, complètement cuite.

Dimanche

Avec le changement d’heure, je m’attendais à être toute déréglée, mais pas du tout. Réveil à la même heure. En attendant le petit-déj’ qui, lui, avait du retard, j’ai plié un peu de papier (concentration tout ça tout ça).

Je travaille assidûment sur un « journal de bord ». À la différence de ce blog, c’est un outil de travail pour me permettre de sortir de la dépression méthodiquement. 

Encore Andrée Chedid…

J’ai reçu la photo de gauche… J’ai répondu avec la photo de droite.

Où aller ? Jul me dit, « Je veux bien goûter au banofee de 1m de long » Ok, direction Chez Yvonne ! 

Évidemment, c’était très bien ! Et puis, j’ai pris une tarte au citron.

Une petite balade dans un parc pas loin, et la petite sieste qui va avec.

Même chose que la veille, en un peu plus même, une grosse fatigue. Je n’ai plus rien fait.

Et puis… Dîner (avec des carottes) et les copines. L’écriture de cet article. Les médicaments…

Soyons clairs, je vais enfin mieux ! Le Dr F, d’ailleurs, le dit lui-même. Restent quelques points à vérifier comme les effets secondaires sur mes reins et ma thyroïde du nouveau traitement. Finir le travail psy pour sortir complètement de la dépression et bientôt je pourrais rentrer chez moi.

Jul qui ne m’avait pas vu depuis 15 jours a vu nettement la différence. 

Je tiens enfin le bon bout.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s