Semaine 11 de 2022

Aah ben voilà, j’ai encore raté le rendez-vous de 06h06. Ça vous a sûrement obligé à venir plusieurs fois. C’est comme ça ! Mais entre la fatigue du dimanche soir, espoir, et mes activités du lundi matin, sans parler de l’interruption du Dr F… Et ma concentration de poisson rouge… L’atelier de l’après-midi… Ben voilà quoi !

Lundi

On ne change pas une équipe qui gagne, paraît-il, je suis donc toujours au Château et mes journées sont très rythmées.

Lundi matin, sport. 45 min de cardio. Je ne me sens pas capable de plus. Peut-être que la prochaine fois je tenterai les abdos !

Mon flow sur Deezer a dû se la jouer : « Aujourd’hui je prends des risques ! Je lui propose un truc de dingue ! »… Ah ben, si vous n’avez pas encore croisé ça… Mon conseil, allez écouter et fuyez loin loin loin !! 

Atelier sur les 5 sens. Vous vous étiez déjà posé, vous, de façon consciente la façon dont vous utilisiez vos sens ? Et bien, moi, jamais ! Et ils sont rabougris et coincés sous le plexus solaire ou dans le creux du ventre. Là, où je ressens toujours un grand vide.
Cette fois, on a travaillé sur le toucher. Moi qui ai été si tactile… Et qui ne lui suis plus tant que ça. Quoique… Mais on en reparlera.

Ma nouvelle application, pour suivre mon humeur, me propose tous les jours ces petites phases « inspirantes ». 

Elle a pris tout son sens quand Jul est passé en fin de journée (il avait une formation et exceptionnellement n’est parti que le mardi à Limoges). Mon Roc est là, on est d’accord et on traverse ensemble la tempête. Main dans la main.

Mardi

Le début de semaine a encore été délicat. Alors quand ce message est arrivé, évidemment les larmes ont coulé. D’habitude, lorsque je reçois un tel message, je cadre l’image pour ne vous en montrer qu’un petit bout… Mais là… Les mots sont tellement tombés à point… Et puis, je veux pouvoir y revenir les jours de grands vents comme celui-ci.

L’atelier stretching m’a fait du bien. Du coup.

Nouvelle série, sur Mycanal cette fois. Tellement drôle ! À voir ! Vraiment ! Ne serait-ce que pour les décors et les costumes.

En retapant mon lit, où je passe quand même beaucoup de temps, un truc a dépassé de la couette… J’ai cru un instant que c’était un chat… Je crois que la Meute me manque.

Les mots doux de mon fils de bon matin.

Mercredi

Là, pour le coup Deezer n’a pas fumé la moquette et évidement que cette chanson me parle. Si vous avez 3’15, allez l’écouter. C’est un peu ce qui se passe dans ma tête. Mais, on en reparlera de cette histoire d’écriture.

Triturage de cerveau, l’infirmière est venue s’asseoir sur le fauteuil de ma chambre. Les larmes ont encore coulé, mais elles lavent, elles lavent.

Ceux qui me connaissent savent que chez moi les larmes ne sont que de l’eau et la matérialisation de mes émotions. Et pas seulement négatives. Je pleure de souffrance, de tristesse forcement. Mais aussi de colère ou de joie. Je peux pleurer aussi parce que je me sens bien et à ma place, tout comme si je suis au fond du gouffre. J’ai ce côté Veuve Sicilienne (voir plus haut), mais je peux verser ma larme devant la Beauté incarnée… Je sais que ça me rend parfois difficile à suivre tant mes émotions semblent mélangées et s’expriment de la même manière, mais c’est ainsi. Je crois bien que j’ai toujours fonctionné ainsi.

Enfin, bref, je pleure beaucoup ici, et ce n’est pas grave… Ça va passer… 

Et en parlant de larmes… C’est Jena, qui est passée me voir dans l’après-midi. Elle est arrivée les bras chargés de « poupouilles » et d’amour.

On a beaucoup parlé (j’ai beaucoup pleuré), mais doucement c’est comme si les pièces du puzzle s’assemblaient. À chaque visite, à chaque message, à chaque visio (en plus de tout le boulot qui est fait ici), c’est un petit morceau de moi qui se recolle. Ou plutôt qui s’écrit… Mais on reparlera de cette histoire d’écriture. Vous l’avez compris, c’est le thème de la semaine.

Visio de fin de journée avec mon père… Et ma tête… Ma tête…

Jeudi

Le Dr F passe dans la chambre hyper tôt : « J’ai une idée ! Venez à l’atelier tout à l’heure à 11h ! »… Euh OK… C’est 10h45, je suis encore en pyjama, mais j’y serai (propre et habillée).

Rien de nouveau sous le soleil, j’ai déjà suivi cet atelier, il y a 4 ans. Mais franchement, ça m’a fait du bien de « réviser » un peu. Parfois, on oublie des évidences qui, elles, ne vous oublient pas !

Je vois passer les publications du LUMA d’Arles. J’ai tellement envie d’y aller.

Vendredi

Enfin un peu d’info grand public sur l’hyperphagie. On connaît bien ses cousines l’anorexie et la boulimie, mais l’hyperphagie pas du tout ! (d’ailleurs, mon correcteur d’orthographe veut absolument le changer par hyperplasie qui n’a rien à voir). J’ai commencé à souffrir de ce mal, il y a 30 ans. Jamais aucun médecin ne la prit en compte. « Vous ne vous faites pas vomir ? Aah ben, ce n’est pas grave alors… Mangez-moins et faites un régime ! ». 

Aujourd’hui, on commence enfin à m’entendre… Bientôt peut-être, je trouverai des solutions. En attendant, je fais passer l’info parce que je ne suis sûrement pas la seule à culpabiliser et à essayer de faire autrement toute seule dans mon coin.

Permission exceptionnelle pour déjeuner avec JM et J de passage exceptionnel à Toulouse. Le moment a été détendu et doux. Tout comme le banofee de 50 cm de long de chez Yvonne.

Samedi

Je commence à réfléchir à la suite. Alors pas une nouvelle voie pro, pas du tout ! J’aime ce que je fais et mon coloc me manque cruellement. Non, je cherche… Un cours de Yoga mais pas trop méditation-machin et a des horaires praticables avec mon emploi du temps.

Samedi était une bonne journée. D’abord, je n’avais pas pleuré la veille, j’étais capable de me projeter dans l’avenir (le Yoga) et d’écouter de la musique.

Parfois, quand le ménage est en cours dans ma chambre, je me délocalise dans le « petit salon ». Les locaux de la nouvelle clinique sont sympas quand même. En tout cas, plus agréable que dans l’ancien Château.

Permission aussi pour l’après-midi. Jul n’est pas rentré ce week-end, c’est Raph qui a pris le relais. Il est venu me chercher dans sa Rolls. On est allé boire un coca et traîner un peu les magasins. Voir mon fils m’a fait beaucoup de bien. 

Autant, j’ai besoin de communiquer tout le temps avec Alice (on s’envoie des messages presque tous les jours pour échanger sur un truc ou sur un autre, on fait des visio très régulièrement malgré ma tête qui fait peur. Autant, je n’ai pas du tout le même fonctionnement avec Raph. Il ne m’envoie pas souvent de messages. Moi non plus. On peut passer la semaine sans se parler, mais j’ai un besoin irrépressible de le toucher !! Et encore plus maintenant que j’ai pris conscience que tous mes sens étaient tous ratatinés. Heureusement qu’il est parti vivre à 200 m de la maison… Ça s’appelle couper le cordon ? Oui, ben chaque chose en son temps SVP.

En parlant de toucher (tiens… tiens… ) Mon obsession pour les mains est vraiment importante pour le moment. Jusqu’à en faire un recueil de photos ? Ç’a été évoqué avec C… Accompagné de texte ? Parce que ç’a aussi été le thème de la semaine, mes écrits… Un certain nombre d’entre vous m’en ont parlé… Je suis consciente que la photo et l’écriture sont mes outils (sinon ce blog n’existerait pas ), mais de là à en faire autre chose et surtout quoi ? Je le garde dans un coin de ma tête et quand sera venu le temps, j’aviserai. En attendant, je retiens l’idée… 

Raph m’a ramené à la fin de la journée dans une drôle de lumière. Fatiguée (il y avait trop de bruit dans les magasins où nous sommes allées), mais sereine et ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé.

On parle un moment des programmes télé ? Non, parce que là, ce n’est quand même pas possible ! La semaine, j’allume que pour regarder Quotidien (comme à la maison). Mais le week-end… Ah ben à part Kamelott qu’on a vu 3 245 (heureusement que c’est bien) y a RIEN d’autre ! Vive les plateformes !

J’ai tenté de regardé le match ensuite, mais… dodo ! Je me suis réjoui pour les français le lendemain.

Dimanche

Les jolies phrases de mon application pour suivre mon humeur. Elle tombe à pic celle-là !

Avec Raph, j’avais fait le plein de magazine et autres activités…  Mais ma concentration est vraiment compliquée à soutenir. Paraît qu’il faut se rééduquer comme pour une cheville cassée et travailler par petite séance courte, mais régulière. Alors… Je vais suivre la prescription…

J’ai reçu ma super combi Les Lunes, Raph me l’a livré avec le linge propre. Elle doit vraiment être bien, car y même une fille qui l’a photographiée pendant que j’attendais au Self. Elle est en tout cas très confortable.

Après la saison 1… Ben, la saison 2…

Autant vendredi et samedi ont été confortables, autant dimanche ce n’était pas vraiment ça… Alors, hop, entretien chez les infirmières. Oui, oui, je vous rassure, je pleure toujours autant, mais elles ont compris comment je fonctionnais.

Et puis les Rabastinois d’en Haut sont arrivés sur leur nouveau bolide.

On a parlé de plein de choses (j’ai volé les photos de leurs mains, je les ai même touché à un moment) et nous avons aussi débattu sur le sens de la vie. Sur celui qu’on lui donne. Sur ce que l’on donne tout court et de ce que l’on reçoit.

Une fois de plus, j’ai laissé infuser les mots… Après leur départ, je me suis dit que je n’étais quand même pas cool d’avoir partagé comme ça mes états d’âme. Mais bien plus tard dans la soirée, je me suis dit que ça m’avait permis d’avancer et que si ça les avait gonflés, ils auraient changé de sujet ou seraient partis ! 32 ans qu’on se connaît, on n’a plus de manières entre nous… Et c’est très bien comme ça. Malgré tout, merci d’être venu jusqu’ici et pour votre amitié.

Et puis fin de journée classique : une visio avec Alice et le Chat, le repas, les médocs et dodo…
Ah et et pour finir, je laisse ça là :

Ça peut servir…

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s