Semaine 18 de 2022

Les semaines se suivent, mais ne se ressemblent pas. La semaine dernière a été hyper active (un peu trop, peut être) et l’énergie est retombée comme un soufflet. 

En même temps, je dis ça, mais en écrivant cet article, je me rends j’ai fait des tonnes de choses. Tout est vraiment histoire de perception.

Lundi

La perte de poids de la semaine… En même temps, on ne peut pas manger un hot-dog le dimanche et faire 3 kg de moins le lundi matin. Forcement…

Comme je l’avais préparé la semaine dernière, j’ai suivi le plan de mon Carnet de Route… 1 jour… Oh, je ne suis pas fière, hein ! Mais c’est soit pas le moment, ou pas le bon outil, ou je ne sais quoi d’autre. Bref, j’arrête de me trouver des excuses. Il y a encore à travailler sur le mental.

Malgré tout, un peu d’optimisme, j’ai réussi à faire toutes les taches que j’avais planifiées. 

Rien d’extravagant, mais faire les menus et les courses pour la semaine.

Écrire le résumé de la semaine.

Faire mes tours de lac. 

D’ailleurs, ils étaient tellement mignons ces deux-là, que j’ai volé une image de leur tendresse.

La dernière fois qu’Alice est venue, elle a laissé du Tofu fumé. Je me suis donc dit que cela se serait parfait pour remplacer les tardons… Je ne sais pas comment je me débrouille, mais je commence à croire qu’il n’y a qu’elle pour bien le préparer. Franchement, ce n’était pas terrible.

Et puis, tournée du soir pour la meute des voisins. Franchement, sortir de ma zone de confort pour prendre soin de « drôles de bestioles » était plutôt intéressant.

Jul avait basket, comme tous les lundis. Je suis restée tranquille avec mon pote Barthes et je me suis couchée tôt.

Mardi

Je partais nourrir la Meute du bout de la rue, quand en passant le voisin et Miss Zébulon ont dit « Viens boire un café avec nous ! » Ben oui d’accord, évidemment ! Refaire le monde de bon matin, ça n’a pas de prix !

Et puis câlins de chat.

Pour tout dire, câlins de chats toute la matinée. J’ai beau « torturé » ce pauvre Dieu des Enfers tous les matins, il n’est pas rancunié et passe son temps sur mes genoux. 

Dans mon bouquin justement, cette phrase qui illustre bien ce que je pense. Trinquer à tout, c’est déjà ça de pris.

Puisqu’on parle de trinquer… Après-midi en terrasse avec Mumu. On ne s’était pas vue depuis très longtemps, la mise à jour a duré tout l’après-midi. Elle n’a pas vu que je prenais cette photo. J’aime bien avoir un côté magicienne.

Après son départ, j’ai fait un truc de dingue ! Des courses dans Rabastens, toute seule ! Youhou !

C’est que c’était soirée Hamburger avec Léa et Raph. Je crois qu’ils se sont régalés.

Nous sommes allés ensemble faire la tournée du soir. Raph était très intéressé, Léa un peu plus sur la réserve. Je pense qu’elle se disait « Ah non ! Pas un lézard ou un caméléon ! On a déjà 3 aquariums… »

Mercredi

Miss Zebulon est passé me chercher de bon matin pour faire un truc que je n’avais pas fait depuis des lustres ! Un tour chez Emmaüs.

Ah ben y en avait des trucs !! Je me suis dit que le plateau de fromages irait bien chez Padou et Madou et que le cheval rendrait parfaitement chez Alice… Mais j’ai hésité… Comment choisir entre toutes ces belles choses ?

Les yeux encore pétillants de tant de merveilles, nous sommes allées nous remettre de nos émotions en terrasse, malgré le temps presque pourri, où nous avons passé le reste de la matinée à dire du mal à dire tout le bien qu’on pensait de nos concitoyens.

Après-midi studieux, j’ai appliqué certains des protocoles du livre.

Avec le recul, je me demande si ça n’a pas eu l’effet inverse à celui escompté parce qu’à partir de ce moment-là, les choses ont été moins fluides. 

Bref, j’ai quand même fini le Pourchet. Drôle d’expérience que la lecture de ce livre. J’avais adoré « Feu » et je m’attendais quelque chose dans le même style. En fait, pas du tout. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. Je ne voyais pas où Maria voulait en venir. Et puis, j’ai persisté et la fin est incroyable ! Alors, finalement si je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, je n’ai pas détesté non plus.

Un peu de chocolat fondu… Et Jul est heureux.

Jeudi

Des jours et des jours que je tournais autour. Il fallait absolument que j’envoie un message. Je me mettais la pression toute seule, mais je sentais qu’il fallait que je le fasse. Alors, j’y suis enfin arrivée. J’ai eu une réponse depuis tout va bien..

Les chats des voisins sont adorables, j’avais un cadeau quand je suis venue leur donner leurs croquettes. C’est tellement gentil de leur part.

Comme j’étais un bof et que Jul allait passer une dure journée, il a partagé ses bonnes ondes.

J’ai commencé le Dicker. Il sera bientôt fini. On n’ait jamais déçu avec Dicker.

Fin de cette longue journée un peu glauque malgré le soleil. On est allé faire le tour du pâté de maisons avec l’intention de se poser en terrasse. Sauf qu’il n’y avait plus de place (quand ça veut pas).

Alors, on a fini dans le chaos de notre jardin.

Et puis câlins du soir. Socca et Pastis étaient comme toujours contents de nous voir.

Vendredi

Réveil confettis ! Évidemment, ça m’a fait rire ! Sur le palier de chambre, dans la pièce du bas, sur le plan de travail de la cuisine. Je les ai laissés vivre leur vie, il y a maintenant des confettis dans toute la baraque. J’adore !

J’adore aussi l’autocollant sur la poubelle des voisins.

Et puis lecture. Quand je vous dis que je ne suis bonne à rien.

Jul qui ne travaille pas normalement le vendredi après-midi a eu une galère au boulot et est rentré tard. Du coup, il a dit : « Allez, viens, on sort ! » La pizzeria du coin a fait parfaitement l’affaire.

On est rentré dans une jolie lumière.

Et hop ! Au dodo !

Samedi

Jul était passé à la boulangerie en revenant du marché avant que je me lève. Petit déjeuner gourmand.

Les petites robes d’été avaient besoin d’un bon coup de repassage.

La LittleBox est arrivée

Et puis… Fallait bien passer aux choses sérieuses.

Avec un peu de verdure quand même.

Et oooh un dessert qui apparaît comme par magie ! Franchement, c’était juste une tuerie, cette pavlova revisitée à l’amande.

Et puis sieste… Parce que là…

Un aller-retour jusqu’à la Maison de la Presse pour aérer le poil.

Le petit bracelet de ma LittleBox est tellement mignon. J’adore !

M. la petite voisine a eu 12 ans le 1er mai, mais elle n’était pas là. Alors sa maman a organisé une surprise et elle a soufflé sa bougie (le 1 seulement, le 2 n’était pas disponible, il avait déjà un autre anniversaire ailleurs et n’avait pas pu se libérer). Nous étions là pour l’accompagner.

J’ai cassé une assiette de Paco…

Jul a planté son pied de tomate. Espérons qu’il donne bien cette année.

Les voisins, rentrés la veille, nous, ont ramené des douceurs de leurs vacances en Bretagne. Du Cidre et surtout du kouign-amann… Si vous ne connaissiez pas, je ne sais comment vous dire comme c’est bon. Du beurre, du sucre et un peu de farine pour faire tenir le truc ensemble. J’aime tellement ça. Je ne vais pas monter sur la balance en début de semaine, sinon je vais pleurer.

Film du soir… Dont je n’ai pas vu la fin, mes médocs m’assomment et en général à 21h30 y a plus personne.

Dimanche

Jul s’est mis sérieusement sur le projet de construction de la cabane de jardin.

Pendant que je prenait tranquillement mon petit déjeuner.

Et… Il m’a posé mes tringles à rideaux ! Il a d’abord fallu les démonter d’un des Velux où elles n’ont jamais servi à rien.

Pour les installer dans ma salle de bains et dans ma chambre. Maintenant, il faut que je recoupe les rideaux… Une mission pour la semaine prochaine.

Comme tous les week-ends, Raph a pris la voiture de son père et laissé la sienne.

Ça y est mon joli rosier a mis sa première rose.

Temps calme de mi-journée.

Passage des Rabastinois d’en Haut. C’est cool de se poser comme ça sur la terrasse au soleil.

On a tenté de laver le Dieu des Enfer. Franchement, il pue trop fort. Echec cuisant.

Rassemblement de voisins dans la rue. Des histoires de machine à laver à transporter. Alors, qui une remorque, qui un diable… Vive la solidarité. Tout le monde était parti en vacances, c’est bon de les retrouver.

Et puis doucement, la journée s’est terminée. Dans le calme et la belle lumière.

Ah ben, voilà, une semaine bien chargé finalement, malgré l’impression de n’avoir pas été « productive ». Mais c’est subjectif la productivité, non ? Et puis il y a un temps pour penser, et un temps pour faire, non ?

Quoi ? Que dites-vous ? Je me cherche des excuses ? Oui, sûrement. Mais je fais de mon mieux. Pas des miracles, pas des exploits. Juste de mon mieux. Et si parfois, je peux beaucoup, des fois, je peux peu. 

Sur cette philosophie de comptoir, je vous souhaite une belle semaine remplie de… Confettis !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s