Semaine 25 de 2022

Je ne sais pas à quoi je m’attendais… Je suis toujours un peu fébrile pendant la semaine de mon anniversaire. Mais cette année, c’est un peu différent. Comme je suis toujours perdu dans le temps et que je n’arrive toujours pas me projeter (merci mes 6 semaines au Château), me dire que c’est mon anniversaire reste un concept très abstrait.
Du coup, à force d’être à côté, ben ça donne… Ça ! Bonne lecture.

Lundi

Passage de ma Gardienne de chat curieuse de voir le joli gazon.

Et puis un peu plus tard, la Fée venue chercher un truc.

Passage de Raph aussi et son désormais célèbre claquettes-chaussettes si élégant.

Le reste de la journée a très très calme. 

Mardi

Rendez-vous avec C à l’Atelier pour prendre le temps de papoter et c’était bien.

Dej’ au populaire du mardi avec les voisins. Des mains à portée d’objectif. (Jul en regardant par-dessus mon épaule pendant l’écriture de cet article a tenté de reconnaître à qui elles appartenaient.)

On a super bien mangé, comme d’habitude. 

Et évidemment le café à la Dilettante. Ceux qui pouvaient sont restés longtemps. On avait le temps.

Sur le chemin du retour, la poésie d’un de nos voisins.

J’ai travaillé un peu… Faut bien de temps en temps.

Et en ce jour de fête de la musique… Et bien musique !

Nous nous étions décidés pour l’Atelier. Je suis arrivée la première et je me suis posé tranquillement.

Puis, Jul, K, SuperMario et les Angevins m’ont rejoint. 
On a commandé des tapas.

Et on profité de notre soirée musicale.

Bon, pas jusqu’au bout de la nuit non plus ! Y avait école le lendemain. Mais au moins jusqu’à la tarte Tatin. C’est toujours bon, la tarte Tatin.

Mercredi

Café du matin avec les voisins. Moitié à l’intérieur, moitié dehors. Et une histoire d’araignée grosse comme une assiette ! Quoi ? Moi, j’exagère ? Pas du tout ! Vous me connaissez…

Message de Raph vers 13 h : « On mange ensemble ? ». J’ai rajouté une tomate. Le dessert était dans le congèl». 

Après-midi, calme, très calme… Avec un vieil ami. 

Notre jardin n’est pas encore rangé et le BBQ n’est pas encore à sa place, mais on avait trop envie de viande grillée. Et le melon (le premier de la saison) était bon. 

Jeudi

J’ai mis sur mes réseaux une photo qui date un peu. Je sais qu’elle ne correspond pas à la réalité. Du coup, cette semaine, j’ai essayé d’en faire une plus actuelle… Avec ou sans filtres, couleur ou noir et blanc… Bref, rien ne m’a convaincu. Je vous livre celle-ci, mais franchement ce n’est pas une réussite. C’est plus pour me souvenir de ma tête l’année prochaine…

Ma première séance d’EMDR. Alors, comment dire ? C’était surprenant. Je ne pensais pas que mon cerveau (verrouillé comme il est) allait lâcher si facilement. Mais il faut bien avouer que certains de mes ressentis ont évolué. Rdv dans 15 jours pour la suite. Y a du job.
Dans la salle d’attente de ma psy, il a cette fenêtre ronde qui donne sur l’extérieur. Elle symbolise parfaitement, je trouve, mes ressentis et mon fonctionnement. Je regarde toujours dehors par l’œil de bœuf de ma complexité.

J’ai mis le reste de la journée à me remettre de l’expérience EMDR… J’ai pleuré un peu, essayé d’écrire, tourné en rond, fini par manger beaucoup trop… 

Heureusement, il y avait une diversion en fin de journée. J’avais rendez-vous avec E pour uns soirée au théâtre. À mon départ à la clinique cet hiver, les voisins m’avaient envoyé un carton plein d’amour et de cadeaux. Celui d’E. était une soirée en sa compagnie pour aller voir un spectacle. Mais pas n’importe lequel.

Avec un peu d’avance, je suis descendu dans le métro.

Et j’ai pris la direction du Théâtre Garrone en regardant partout autour de moi. En effet, tout de suite après la séance d’EMDR, j’ai eu l’impression d’avoir les sens très aiguisés. Les couleurs m’ont semblé plus éclatantes, les goûts plus affirmés et même le toucher plus sensible. (Scoop : ça n’a pas duré…)

Je savais que j’étais en avance et j’avais même fait exprès, pour avoir le temps de faire un tour dans le jardin juste à côté des abattoirs. Je ne peux pas expliquer pourquoi, mais j’aime cet endroit. 

Dommage, à cause du risque d’orage, le jardin était fermé. Je me suis rabattue sur la cour du musée et j’ai été tourné autour de la Fleur qui marche de Fernand Léger nouvellement installé.

Et puis, la pluie a commencé à tomber, je me suis donc réfugiée dans le Théatre Garrone pour attendre E.

On a pris une limo en papotant jusqu’à l’ouverture de la salle.

Et puis, nous nous sommes installées. Je ne savais rien de ce que nous allions voir. E avait déjà vue 2 fois le spectacle, mais a dit qu’elle ne s’en lassait pas. Comme je tenais absolument à être entièrement surprise, je n’ai pas été avoir sur le site du théâtre, je n’ai pas lu, non plus, le résumé sur la feuille de salle. Je me suis laissée porter. 

Et mon dieu, mais quel moment ! D’une poésie, d’une douceur et d’une puissance (oui, les 2 en même temps) incroyable. Les personnages sortent du décor lui-même en cassant les murs. C’est drôle, émouvant, remuants, surprenants ! Et cet oiseau sur scène… Bref, vous l’aurez compris j’ai ADORÉ !! 

En sortant du spectacle, nous nous sommes assises un moment au café dans l’espoir de boire un coup pour débrieffer. Mais il y avait vraiment beaucoup de monde alors on a attendu en nous racontant nos vies… Et on était tellement concentrées qu’on a oublié de boire… Franchement, on n’avait pas vraiment soif… 

On a fini par sortir du théâtre. Dans le hall, un membre de la troupe fabriquait sur place des lithographies.

On a marché, repris le métro et la bagnole pour revenir vers nos maisons. Ce fut vraiment une belle soirée. Merci encore du fond cœur. 

Vendredi

Un orage de dingue en fin de nuit et la cuisine légèrement mouillée.

J’étais au petit déjeuner, quand la PrésiReine propose un café. Ben, je suis en pyjama… Pas grave qu’ils ont dit ! Ok, j’arrive.

Sur les coups de 11h message de mon fils :  « On mange ensemble ? »
Moi : « OK, en terrasse ? Je réserve pour 12h30 ».
Il est arrivé à 11h et puis… 

En terrasse au Banc Sonore donc… Et on a parlé de plein de choses. Raph s’est livré sur des trucs trés perso. C’était vraiment bien. Notre relation mère/fils qui n’habitent plus ensemble se tisse tranquillement. Et franchement, j’aime bien ça.

Après-midi molle…
Et apéro du soir espoir.

Samedi

Opération jardin. Maintenant que la pelouse est posée, faut restructurer autour. Jul a mis son grand chapeau et a poursuivi le toit de la cabane. Et moi, j’ai trié, rangé, remplacé, déplacé les pots de fleurs à l’abandon depuis 3 ans. Nous avons construit aussi un petit muret pour contenir la corette et structurer le jardin. Ça commence à prendre forme. 

Et puis soirée Basket à la salle Béteille.

Il y avait l’assemblée générale du club suivi d’un spectacle, un repas et un concert.

Jul est allé à l’AG, bien sûr, et je les ai rejoints pour manger.

Sont cool les potes de ballon de Jul (non c’est pas eux sur la photo, c’est le groupe). La soirée a été douce.

Par contre, évidemment, je n’étais pas arrivée au bout de la rue qu’il a commencé à pleuvoir… Et dru… Je suis arrivée trempée, ma robe blanche était transparente (heureusement qu’il était tard). J’ai donc envoyé une photo à Jul…
Bon, ben, faut que j’arrête les photos de moi, je crois… Ou la pluie… Ou les 2… De toute façon comme je suis en sucre, je fonds quand il pleut.

Dimanche

Dimanche 26 juin, Journée spéciale s’il en est… 51 ans…
Je me suis levée tard, un peu de mauvais poil sans raison. Était-ce le gris (et le froid) du ciel ? Peut-être… Était-ce de la fatigue ? Je ne me suis pas couché à 5 heures du mat non plus…  Était-ce la bougie supplémentaire ? Mouai, je ne sais pas… Bref… Une drôle de journée… 

Viennoiserie du dimanche matin et petit déjeuner à deux, ce qui est très rare, Jul se levant toujours bien avant moi.

Et puis coup de mou… Mais tellement mou que je me suis rendormi (ça ne m’arrive jamais ça). Jul m’a rejoint et m’a couverte, je tremblais de froid. Paddy est venu en soutien et nous avons dormi tous les trois toute la matinée.

Mes enfants m’ont envoyé d’adorables messages.

Mais il n’y a pas eu que mes enfants, les messages et les mêmes de sublimes vidéos que je vais garder dans mes dossiers sont arrivés de partout toute la journée. Un grand merci à tous pour vos délicates attentions. 

Passage chez K et SuperMario pour leur ramener du matériel. Une petite goutte de Monbazillac et un bout de gâteau à framboise pour fêter ça.

Retour à la maison sans beaucoup d’énergie et puis la pluie… On a déplacé le canapé rouge devant l’écran… Et Jul a mis les épisodes de Oki-Wan Kenobi qu’il n’avait pas vu.

Pause goûter… Je me suis nourri de sucre toute la journée…

Et les épisodes disponibles de Miss Marvel que nous avons trouvés plutôt pas mal.

Voilà, cette semaine de juin symbolique se finit ainsi, un peu en eau de boudin. En même temps, elle m’appartenait, je pouvais en faire ce que j’en voulais. C’est moi qui sur la fin n’ai pas donné assez d’énergie…

Je pourrais m’interroger sur le pourquoi … Mais en réalité, est-ce que j’en ai envie ? Peut-être que la leçon à retenir est qu’il faut arrêter de se regarder faire et faire tout simplement quand on le sent, non ? 

Vous avez 4 heures !

Bonne semaine à tous.

2 commentaires

  1. Môman

    J’ai bien senti hier lors de notre appel que tu n’étais pas au mieux de ta forme. Le soleil va revenir et ça va aider…
    Bisous doux pour bien profiter du soleil cette semaine.

    J’aime

Répondre à Môman Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s