Semaine 33 de 2021

Parfois, il faut se rendre ça l’évidence : quand ça marche pas, ben ça marche pas… Les démons en embuscades depuis des semaines ont attaqué encore plus violemment. Et cette fois ils ont gagné. Ça devait arriver.
Comment vais-je réussir à sortir de là ?

Lundi

Deux trois petits trucs à finir pour être au carré pour la rentrée et création d’un site en bénévole pour le BCR. J’ai fait la structure mais il me manque pleins d’éléments pour avancer.

Raph est parti en vacances avec ses potes. À priori, il s’est bien amusé.

Pour l’instant, c’est pas vraiment du positif que je cultive… Malgré mes efforts.

Mardi

Visio avec Minette. Elle avait beaucoup à raconter.

Et film. Je ne suis bonne à rien… Pour tout avouer, j’ai même pas pu me concentrer efficacement.

Le OSS 117 est la première version. Rien à voir avec celle de Jean Dujardin.
La série documentaire sur le Vietnam d’Arte était vraiment très très intéressante.

Mercredi

Pour aérer un peu le poil et tenter de me sortir de mes idées noires plus qu’envahissantes, Jul m’a emmené pour 2 jours dans les Pyrénées.

Les Cascades d’Enfer au dessus de Luchon.

Trés jolies effectivement.

Par contre, j’ai très mal vécu la montée (le descente aussi d’ailleurs). Je me suis vite retrouvée au bout de ma vie physiquement et psychologiquement. Une horreur. Jul a fait ce qu’il a pu et c’est une loque qu’il a déposé au bord du ruisseau après 6h de marche (alors que la balade ne devait en faire que 3h30).

Bref… Vraiment pas fun… Heureusement tremper mes pieds dans l’eau froide m’a un peu détendue.

Un tour à Superbannière. C’était juste à côté. Ça m’a fait penser au somment du Mont Ventoux. La vue est belle.

Mais il n’y a rien, à par cet hôtel massif et presque effrayant.

Direction Luchon… C’est pas la ville la plus glamour non plus.

Comme on avait pas de Pass Sanitaire et que la journée avait été compliquée, Jul est parti nous chercher l’apéro que nous avons pris assis sur un banc… Faut bien s’adapter.

Et après un repas dans un kebab improbable, nous avons repris la route pour nous trouver un petit coin tranquille pour garer notre Patner-camping-car.

Ça été long… Trés long… Et très compliqué. Nous avons des progrès à faire si nous voulons persister dans les vacances roots.

Jeudi

Réveil difficile et petit dej…

Un peu de culture avec la visite de St Bertrand de Comminges.

Ce village est trés joli mais absolument pas mis en valeur. Pas de vie, des maisons fermées… Bref, une sensation de tristesse qui collait parfaitement avec mon humeur.

Heureusement pour le déjeuner nous avons trouvé par hasard un adorable endroit. Un jardin… De quoi grignoter… Le coca zéro et la bière étaient bien frais et la planche de fromage/charcut délicieuse.

Visite ensuite de St Just de Valcabrère. Cette basilique est rigolote. Elle est construite à partir des vestiges d’un théâtre romain.

Il faisait un peu chaud… Et puis mon manque d’énergie… On est rentré…

Les voisins avaient proposés un apéro-piscine. On est rentré juste à temps. J’ai hésité un peu… Jul a insisté… J’ai bien fait.

L’ambiance était douce. J’ai baissé la garde un petit peu…

C’est bizarre de voir son propre jardin depuis le derrière de la clôture.

Vendredi

Journée très difficile… L’enlisement…

En fin de journée, on est parti à pied chez les Rabastinois d’en Haut. Les pieds dans l’eau, je savais que je ne risquais rien parmi eux. Qu’ils comprennent mes coups de mou. Qu’ils ne jugent pas…
(Oui, je sais, personne ne me jugent, c’est seulement dans mon cerveau malade)

On est resté pour une soirée pizza.

On est passé par la fête au retour. J’ai jamais aimé ça, mais alors là, c’était vraiment pas possible. On est resté sur le trottoir d’en face.

Samedi

Réveil dans le brouillard.

Et déménagement des voisines. On était nombreux. C’est allé super vite.

Et ça s’est fini par l’apéro évidemment.

Ça va être étrange de ne plus s’assoir sur le bord de leur fenêtre pour papoter.

Encore une journée bien chaude.

Alors, on est rentré se mettre au frais. Et y en a un qui était ravi.

Debut soirée, notre Nouvelle Voisine qui sonne : ‘je me suis faite mordre par un chien… Vous pouvez m’emmener aux urgences ». Jul est donc parti avec elle.

Je me suis abrutie devant la télé. Comment faire pour tenir les démons à distances ? Ben croyez-moi, le Nutella n’aident pas du tout du tout… Pourtant ça semblait une si bonne idée au départ.

La fin d’Élite très bien. New Amsterdam est sans saveur sans odeur.

Dimanche

Sortir du lit est un arrachement…

2ème dose de vaccin. Voilà, je suis dans les règles n’en parlons plus.

On a fait l’aller/retour en moto. Jul a fait tout son possible pour me distraire, pour faire diversion mais je peux vous dire que les larmes dans le casque, c’est vraiment pas confortable.

En arrivant à la maison, la crise a été immense et même pas libératrice. Impossible d’arrêter la descente aux enfers. Ça a duré des plombes. Nous a laissé exsangues…

J’ai fini par m’endormir. Épuisée…

À mon réveil, je me suis mise à la rédaction de cet article pendant que Jul regardait un grand classique… Je suis hermétique aux films de Tati.

Je vous cache pas qu’écrire a été compliqué. Très très compliqué.
Je n’ai pas de raison cette fois de plonger. Tout va bien dans ma vie. J’ai pas raison de me noyer.
C’est encore plus dur à vivre pour le coup. Pourquoi cette dégringolade ?

Bref maintenant, il va falloir survivre et remonter… Mais je n’ai aucune idée de comment faire…

À bientôt.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s