Semaine 37 de 2021

Depuis que j’ai décidé d’appliquer la règle du « je fais de mon mieux, jour par jour, heure par heure et même parfois minute par minute », je me sens plus légère.

Du coup, la semaine a été moins compliquée que la précédente. Mais pas moins intéressante.
Commençons !

Lundi

Retour à la normal sur les routes le matin avec la fin du télétravail. Franchement, ça ne m’avait pas manqué les embouteillages. Mais est-ce le signe d’un retour vers une vie plus normale ? Je le pense même si comme nous le savons tous que il y aura un avant et un après.

La journée au bureau a été intense comme toujours, tout en étant suspendue aux nouvelles de Raph. Il repassait enfin son permis de conduire à 14h. Depuis le matin, j’avais les doigts croisés et franchement pour travailler c’était pas facile facile.
J’ai fini par avoir des infos en fin de journée. Ça s’était bien passé.

De retour à la maison, un paquet attendait. Un membre du Gouvernement cherchait une pièce pour son camion depuis longtemps. J’ai demandé à mon grand frère et paf, il a trouvé ! C’est le plus fort Kiki !

Dans le colis il y avait (pour moi) un Nazar Boncuk. C’est un oeil porte-bonheur qui protège du mauvais oeil. Ma maison et ma famille sont maintenant protégés.

Reprise de la saison de basket, Jul est parti retrouver ses potes pour le premier entrainement de l’année.

Comme tout le monde, la mort de Bébel m’a touché. J’ai eu plaisir à revoir ce film même si mon préféré, c’est le Magnifique.

Mardi

Comme tous les matins de la semaine, gainage. J’ai pas pu faire mieux mais j’ai au moins fait cela.

Petit dej’ avec mon fils. Il fallait qu’il fasse sa seconde dose de vaccin donc…. J’ai fait le taxi.

J’ai attendu patiemment son retour.
J’ai tellement passé de temps dans la vie, à attendre Raph dans les salles d’attente, que ça doit représenter plusieurs années de ma vie. Mais ces moments là ont toujours tellement dans l’échange que je suis sûre qu’ils vont me manquer maintenant que qu’il va prendre son envol.

En rentrant, ma voiture avait besoin de lave-glace, Raph a donc rempli le réservoir et est allé la garer tout seul…

Matinée studieuse et dej’ à Madrid.

J’ai envie de faire du yoga… Mais je n’ai pas envie d’un cours où je serai obligé de méditer pendant des heures… Je veux quelque chose de plus sportif. Je pars à la chasse.

Sur l’instagram du magazine Maire-Claire. Ces quelques mots.
Ils font écho à une sensation que j’ai effectivement depuis quelques temps… Comme si doucement je me détachais… Changement sociétal ? Sagesse de l’âge ? Un peu de tout cela ? On verra…À suivre.

Mercredi

Les résultats sont tombés !!! Raph a réussi son permis !! Quelle bonne nouvelle !

J’ai reçu la photo de rentrée d’Alice. Après une année de césure, elle intègre un master en géographie.

Je suis fière de mes enfants. Vraiment.

Encore une journée bien remplie et une mission « photo » à la Foire de Toulouse. Alors avec mon Acolyte, on est retourné sur le stand et on a mitraillé sous toute les coutures.

C’est fou, quand même instinctivement je fais toujours les mêmes photos. Ça m’a troublé, une fois de plus.

Pas contre, j’avais pas prévu de partir sur le terrain et j’avais mes talons de 12. Alors, ça n’a pas posé de problème pour monter dans la Grande Roue mais pour marcher de long en large dans les allées et surtout pour retrouver la voiture dans le parking, ça été bien plus compliqué. Du coup, j’ai fini pied nu sous les yeux mi-amusés mi-dubitatif de mon Acolyte.

Raph est évidemment parti en vadrouille mais nous, nous avons bu l’apéro à sa santé.

Coucher de soleil du soir espoir.

Jeudi

Télétravail.
La GambetteBox est arrivée.

Et en fin de journée, RDV avec Minette.
Toute la semaine, la météo a été capricieuse avec beaucoup beaucoup d’eau. Mais pour le coup, elle a aussi apporté un peu de poésie.

Diner chez Origin à Gaillac. Je n’y étais jamais allée mais les avis étaient bons…. Et effectivement, c’était sympa. Faudra y retourner. En plus ils sont ouverts 7j/7. Bon à savoir.

En trainant sur Insta (oui je sais encore, mais c’est un peu mon job en même temps) j’ai croiser ce lieu. Ça me semble une balade sympathique à faire.

Vendredi

Truc improbable de bon matin, sur le parking du bureau, cette carte, toute seule abandonnée. Je n’y ai vu aucun signe juste un truc marrant. Je l’ai même pas retourné pour savoir si il fallait que je change de sens ou que je pioche 2 cartes.

Après le boulot, un after work était prévu avec les collègues. Donc, re-Foire et re-Grande Roue. Mais j’avais prévue les baskets cette fois.

Y avait une animation Just-Dance. Un souvenir est remonté. Ma fille et ses copines dans le salon avant la boum du collège. Elles étaient en 3ème… Instant nostalgie.

Samedi

Petit dej’ tranquille. On aurait bien servi un café à Paddy mais on s’est dit qu’il allait en mettre partout.

En parlant de café, SuperMario est passé chercher un truc. Du coup, ben café, qu’il a bu proprement, lui …

Ces mots d’Augustin Trapenard. Ils m’ont touché. Je pense véritablement qu’il n’a pas tort.

Raph avait RDV avec Zoé pour les retouches de son tatouage. Il en a profité.

Pour moi, rangement, ménage, courses… Pour Jul bricolage…

Un peu de réconfort…

Et puis, j’ai rempli la bonbonne de Mojito et direction St Sulpice pour l’anniv de K.

Nous avons passé une excellente soirée. Elle était contente, je crois.

On a tellement ri, et dansé. Et parlé aussi…
Et là sur un coin de terrasse, le debut de quelque chose s’est noué. J, on a RDV bientôt n’est ce pas ?
D’ailleurs, il va falloir que je te trouve un petit nom… J. c’est trop impersonnel…

Dimanche

Comme je me suis endormie à 4h du matin, la matinée a été vite classée.

Brunch… Lecture…

La PrésiReine avait besoin d’un regard extérieur sur un truc. Je lui ai donc fait mes retours.

J’en ai profité aussi pour avancer sur le site du basket.

Et puis nous avons tous fait la sieste.

Pris le goûter.
Oui je sais je ne devrais pas en acheter mais je n’ai aucune volonté. Et puis je ne suis pas seule à vivre dans cette maison.

La journée n’a pas été très productive certes, mais reposante et c’était bien aussi. Je ne ressens plus ce besoin vital et impétueux de faire « un truc » absolument. Me poser ne me dérange plus et j’arrive même à apprécier ces moments là. Je vous assure que c’est plus confortable pour mon entourage et pour moi. Il semblerai aussi que j’en ai fini avec l’angoisse de l’agenda vide qui me déclenchait des crises d’angoisse spectaculaires si le jeudi soir, rien n’était prévu pour le week-end. Franchement, cette sensation ne me manque pas du tout du tout du tout.

Au diner du soir, burger maison. À la baguette, parce qu’il n’y avait plus de pain à burger à la boulangerie. Et bien c’était pas simple à manger, mais délicieux.

Film du soir.

En famille.

Et puis, l’écriture de cet article…

Une dernière chose dont je voulais parler avec vous : depuis quelques temps, j’ai l’impression que le monde dans lequel nous vivons est compliqué, agressif, violent. Comme si toutes les émotions (et j’en connais un rayon sur la question) surtout les négatives étaient exacerbées. Les gens sont tendus et démarrent au quart de tour. Je passe beaucoup de temps sur les réseaux, c’est mon job. Les insultes ne sont jamais loin. La moindre parole, même anodine, est immédiatement sanctionnée par des commentaires assassins. Ça me fatigue depuis longtemps déjà, mais je me disais que c’était les règles du jeu.

Sauf que depuis quelques temps, autour de moi, certains de mes amis commencent à prendre du recul et à s’extraire du système. Je me disais qu’ils avaient certainement leurs raisons. Et puis je vois aussi des personnages « publiques » qui decident de sortir à leur tour du jeu. De choisir d’autres modes de communication. Certaines influenceuses reviennent même vers le bon vieux blog qui semblent plus épargné par la foudre.

Alors cette semaine, j’ai fait une expérience. Je n’ai rien publié de personnel. Je n’ai pas « animé ma communauté » comme on dit. J’avoue que je m’en suis plutôt bien portée. J’ai aussi réfléchi autrement avant de faire une photo. Je vais donc poursuivre sur cette voie un petit peu, pour voir… Peut-être que j’en perdrais en route. Si c’est le cas, c’est que ça devait arriver.

Je vais peut-être me recentrer sur ce blog… Je vais réfléchir… Inventer, si ça se trouve, autre chose…
Bref, si vous voulez suivre mes aventures, il va falloir passer plus de temps par ici.

D’ailleurs, vous en pensez quoi vous de tout ça ? Avez-vous aussi ressenti cette violence gratuite ? Comment faites-vous pour vous en préserver ?

Dans l’attente de vos retours en commentaire, je vous souhaite une douce semaine et à lundi prochain.

Un commentaire

  1. Môman

    Moi ? pour me préserver ? je n’y vais pas !
    Donc pas d’idées négatives. Positive, positivons, positivez…
    Ce blog me convient tout à fait
    Très belle semaine, bisous doux

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s