Semaine 10 de 2022

Hier soir, comme tous les dimanches soir, j’ai commencé d’écrire le résumé de la semaine. J’ai chargé les photos et puis… J’ai écrit la première phrase… 

Voilà, ce que j’ai écrit : « Pouif… Une semaine de ls ai caheaaune c’s as l dernier… Parâtes ue ça aine… Je n’ai pas r-braoomeint cette impression Mao,s si ils le doiven. C’est eux les soignants. »
Ça m’arrive souvent que ce ne soit pas très lisible au premier jet, mais, en général, le correcteur d’orthographe fait son job et je suis quand même capable de me relire… Sauf que là… Ben, j’ai tout éteint et je suis allée me coucher. ! Parfois, faut pas pousser Mémé dans les orties. 

Je suis bien incapable d’expliquer ce que j’ai voulu dire. Et comme je suis toujours d’humeur un peu beaucoup basse, ça ne devait pas être très réjouissant. Alors, je reprends de bon matin. Ça va toujours mieux le matin. 

Quoique…

Lundi

Depuis que je suis au Château avec le cocktail que je m’envoie 4 fois par jour, ma mémoire immédiate est un peu limite. Et comme en plus le Dr F me fait travailler sur des trucs pas cool qui remuent la merde dans mon cerveau déjà saturé. C’est parfois un peu compliqué. 

Pourtant, les journées sont très rythmées :  réveil vers 7h (parfois avant, youhou!), petit déjeuner à 8h, médicaments à 9h, re-médicaments à 11h30, visite du Dr F vers 12h30, juste pour bien te retourner l’estomac avant d’aller manger, repas vers 12h45 (j’ai le choix, la plage horaire est large) 14h-18h visite quand c’est le cas sinon… Sieste et Netflix pour moi, 18h30 médicaments, 19h15 dîner, 21h15 médicaments et croyez-moi qui je ne demande pas mon reste après… D’ailleurs, je dois souvent lutter pour attendre 21h15… 
MOI ! Endormie à 21h15 !
C’est de la bonne came qu’on nous donne je vous dis.

Bon, lundi dernier, entre tout ça, j’ai quand même mangé un paquet (en fait, 2 paquets) de nounours à la guimauve. Mais vu mes troubles alimentaires, le Dr F, a dit « oust toute la bouffe ! » Ce n’était pas no plus un supermarché ma chambre hein  ? Un paquet de madeleines et un paquet de cockies. J’ai tout rendu à Jul.

J’ai fait aussi un tour dans le parc. Ce que je fais rarement parce que soit il fait moche, soit ça me fait cogiter. Alors, j’ai mis un livre audio et c’était un peu plus facile. Je crois que je vais devenir addict au livre audio et au podcast.

Mardi

La routine est parfois agrémentée par des « ateliers thérapeutiques ». Ce jour-là, c’était stretching. J’ai attendu du soleil. Il y en avait.

Dans l’après-midi, j’ai essayé d’aller marcher (faire le tour du parking et du « parc »). Franchement 23 min ce n’est rien. Mais faut bien commencer par un bout.

Une visio avec ma mère. Ce n’était pas prévu comme ça. Je lui envoyais un message quand mon doigt a ripé… Elle aussi, comme tout le monde, à eu un mouvement de recule quand elle m’a vu. Je sais bien. Mais je ne peux pas y faire grand-chose… 

Pour mettre un peu de paillettes dans ma vie, j’ai fait un peu de shopping… Ah ben non en fait… Non, non, non… Alice était d’accord avec moi. C’est fou, ce plaisir de la mode aussi m’a quitté.

Mercredi

Jour de visite youhou ! J’ai eu une « permission », c’est-à-dire le droit de sortir quelques heures, de la clinique. Avec mon Papa, nous sommes allés boire un thé et manger un gâteau à la boulangerie d’à côté. La discussion a été très intéressante, son point de vue sur certains épisodes de notre vie commune était édifiant.

Échange de photo avec Jul… Quand je vous dit que ce n’est pas terrible. Moi… Pas lui…

Mais bon, il parait que…

Jeudi

Jour de pesée… On m’a pesé à l’arrivée, tout habillée et avec mes grosses bottes et puis ce matin-là… En robe et collant… Sans chaussures… Déjà que je suis déprimé, comment vous dire… Mon mari a toujours le mot pour rire.

Alors Netflix, c’est bien pour s’anesthésier.

Chaque jour, je reçois vos encouragements. Ils m’aident à tenir. J’ai trouvé celui de A. plutôt juste. Et ben bordel, 42 km c’est long… Même en 5 ans… 

Vendredi

Atelier Cuisine… Le pire moment de la semaine… (si l’on excepte les séances avec le Dr F et les infirmières qui font leur job et me triturent et me pressent pour que sortent toute la merdouille accumulée. En même temps, je ne suis pas là pour me la couler douce.) L’atelier Cuisine donc… Il n’a pas été choisi au hasard évidement, et le Dr F traite aussi de cette façon mon trouble alimentaire. 

On était 4 plus une animatrice. Il a fallu faire le menu. C’est-à-dire s’inspirer de recettes dans des magazines. Je ne vous dis pas mon envie de vomir. Impossible d’ouvrir ces magazines qui ont pourtant été mes lectures préférées pendant si longtemps.
Monter dans le mini bus et faire les courses au supermarché (et hop la nausée qui monte d’un cran). Je sais pourquoi je fais des drives. C’est pas seulement pour le côté pratique, c’est aussi pour éviter toutes ces montages des nourritures.

Et puis préparer.. Heureusement, j’ai eu à faire des trucs très facile… Où je n’ai pas eu besoin de toucher la nourriture. Faire chauffer l’eau… Faire la vaisselle… Oui, Jul tu as bien lu, j’ai préféré faire la vaisselle plutôt que préparer à manger.

Salade sucrine/carotte, gratin saumon gnocchi parmesan, pancake aux pommes.

J’ai mangé, bien sûr, c’est le jeu. Et pour moi le problème n’est pas de manger (tout a le même goût ou plutôt pas de goût du tout), mais de préparer. Le moment a été agréable. L’animatrice a fait le job.

Mais je suis vite retournée dans ma chambre. Et Anna m’a tenu compagnie. 

Entre parenthèses, série à voir sur Netflix. Très bien ! 

Samedi

Vous êtes nombreux à m’envoyer des messages et franchement, ça m’aide à tenir le coup. À chaque fois que je reçois, une attention, un message, un signe, une douceur, je le note dans mon cahier. Jul dit que de cette façon je vais peut-être me rendre compte à quel point je suis aimée, moi, la pas « aimable » (celle qu’on ne peut pas aimer). 

Comme toujours au réveil, les mots de Marie Robert. Ce matin là, ils ont raisonné particulièrement… Évidemment… Je veux retrouver l’envie d’avoir envie comme dirait l’Autre. Je veux retrouver le Désir. Et avec un grand D s’il vous plaît ! Il paraît qu’il faut que je sois patiente…

C’était jour de sortie. J’avais demandé au Dr F de m’accorder une permission pour passer la journée avec Jul, Raph et Léa. Je ne demande jamais à personne de venir me voir. Je laisse le choix et je comprends parfaitement qu’on n’en ait pas envie ou autre chose à faire. Mais là, vraiment j’avais besoin de voir mon fils alors… 

On a commencé par le Dynastie à Gramont, c’était facile pour faire plaisir à tout le monde et pas loin. J’ai bien trop mangé. Pas par frustration, mais juste parce que rien n’avait de goût (non non je n’ai pas eu le covid) et que je ne ressens jamais la satiété. Ce n’est pas récent.

Et puis quoi faire ? Le cinéma nous disait bien (vu la pluie), mais entre l’heure des séances, la longueur des films, la localisation des cinémas et mon heure de retour… Pas simple. 

On a fini à Montaudran, et c’était bien parce que Raph et Léa n’y étaient jamais allés et que j’aime cet endroit.

Comme toujours, j’étais un peu en décalage, mais mes photos sont là pour me rappeler que le moment a vraiment existé.

Cinéma donc…

Jul a fait cette photo de moi… J’ai longuement hésité avant de l’ajouter dans ce résumé. Surtout en parallèle avec la photo de Sandrine Kiberlain. Mais, je me suis dit que c’était ma réalité… Alors…

Nous n’avons pas choisi le film en fonction de nos goûts, mais plutôt en fonction de l’horaire de la séance et de sa durée. Bon… C’était gentillet. Parfait pour un dimanche soir à la télé.

Et puis, il a fallu rentrer… Je me sentais un peu seule alors j’ai papoté un peu avec Alice (elle aussi et le Chat) me manquent. Et ça s’est fini en visio. C’était bien de les voir. 

Ce samedi soir là a été un peu dur, j’avoue. Il y avait une grosse grosse fête avec le Clan des Voisins de Saint-Sulpice. L’équivalent de notre Fête de l’été… Et j’avais tout préparé, les déguisements, et puis… Ben voilà quoi… Bien sûr, ils ont pensé à moi, bien sûr, ils ont envoyé des photos. Mais ne pas être avec eux m’a pincé le cœur.

Heureusement, Taratata à la télé (un clin d’œil à Lau) et puis je me suis vite endormie. Heureusement.

Dimanche

De bon matin, une grande discussion avec une des infirmières. Sur ce qui m’amène ici. Sur mon manque d’estime de moi qui est le traumatisme original qui remonte à la nuit des temps et qui m’accompagne à chaque moment de ma vie et qui n’est certainement pas étranger à toute cette merde. 

J’ai donc fait quelques recherches, vous me connaissez… Évidemment pas de réponse. Mais je poserai la question au Dr F quand je le croiserai.

Dans la liste de mes bouquins, celui-ci… Je vais y jeter un coup d’œil… Y a peut être des idées. 

Bon, en réalité j’ai surtout tourné en rond à la recherche du Graal. Moi obsessionnelle ? Pffff

Bref, quand Jul est arrivé, j’étais à point et j’ai vidé mon top plein, voir même un peu plus. 

Franchement, je lui fais vivre un enfer. Je n’y peux rien c’est plus fort que moi. C’est vraiment n’importe quoi. Heureusement, le week-end prochain, il ne vient pas. Ça lui fera le plus grand bien.

Une fois de plus je te présente toutes mes excuses. Comme tu le dis, peut-être qu’un jour je veillerai à mon tour sur toi.

Voilà… Vous savez tout sur cette semaine passionnante… Mais il parait que j’avance… Alors, s’ils le disent…

Je vous embrasse fort.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s