Semaine 19 de 2022

Il y a 5 ans, mes semaines ressemblaient à celle-ci, et je trouvais ça normal, limite pas assez.
Il y a 4 ans, je me suis pris les pieds dans le tapis et je suis passée en mode survie.
Il y a 3 ans, mes semaines bien remplies du temps d’avant me manquaient.
Il y a 2 ans, j’aurais pactisé avec le diable pour les retrouver.
Il y a 1 an, j’étais persuadée que plus jamais, je ne vivrai avec intensité.
Et puis… finalement, il ne faut jamais dire jamais ! J’en ai presque eu le vertige…
Et ça m’a pompé toute mon energie, raison pour laquelle ce résumé est très en retard et que je ne vous ai même pas prévenu. Toutes mes confuses comme dirai Maurice, mon Grand-père.

Lundi

Prise de sang de contrôle pour être sûre que le nouveau traitement fait bien le job.

Le résumé de la semaine.
Oui, je sais que certains d’entre vous aiment le lire au petit déjeuner. Sauf que pour l’instant, il me faut encore beaucoup trop de temps pour m’y consacrer le dimanche soir. Ça reviendra, c’est promis.

Déjeuner équilibré.

Et dans l’après-midi, un thé chez ma Gardienne de Chats. « Ben, ça n’a rien d’exceptionnel quand même ? C’est pas la première fois que tu vas chez eux ? » Certes ! Vu de l’extérieur… Parce que pour aller chez elle, il faut traverser la Place… Toute seule… Et bien, j’ai réussi ! Et Toc !

Sur le chemin du retour des bouts de verre partout, comme si toutes vitres de la ville étaient brisées. Alors que pas du tout… Le Petit Poucet briserait-il du verre blanc sur son chemin maintenant pour se porter chance ?

Retrouvailles du soir pour nous raconter nos journées.

Câlin de chat : le Dieu des Enfers est collant (au sens propre comme figuré) pour le moment.

Je déclare ouverte la saison de la bière fraîche à volonté.

Je poursuis mes expériences culinaires. Je ferais un article sur ce flan de courgette tout simple.

Mardi

Moins 200 g avec apéro, St Honoré et kouign-amann… Je m’en sors bien !

Un message inattendu venu de loin dans le temps et l’espace. Un échange écrit pendant quelques minutes. C’était vraiment agréable. Merci C.

J’avais une proposition à faire à E. et C.
Elles ont accepté, un nouveau projet va commencer, je suis ravie !

Un dej’ avec mon Coloc d’aquarium ! On ne s’était pas vu depuis mon entrée au château. On s’est mis à jour et on a bien mangé ! Son humour second degré me manque… On ne devrait pas se retrouver prochainement, la politique d’entreprise a changé.

Puisque j’étais à Toulouse, un tour dans le nouveau Centrakor. Ce magasin est incroyable. J’ai juste pris des trucs pour l’anniversaire surprise de Raph.

Et puis je suis rentrée me poser, j’en avais plein les pattes !

Fin de journée, N, notre expert paysagiste (c’est le fils de K et SuperMario) est venu contemplé l’état lamentable de notre jardin et prendre quelques mesures afin de le rendre présentable. Y a du job.

Quelle classe de boire dans nos nouvelles bolées de cidre !

MERCredi

J’ai maintenant repris suffisamment de poil de la bête pour reprendre une activité professionnelle. Pour ceux qui ne le sauraient pas, je suis Community Manager et Rédactrice Web. Je me suis dit que faire des cartes et améliorer le design de mes documents était une bonne chose. Alors, je me suis mise en quête d’un nom… A ben, c’est pas simple… Rien ne me plaît.

Retour chez le véto pour vérifier la glycémie et le poids du Dieu des Enfers. Il a pris 400g et semble en cours de stabilisation ! Youhou !

J’ai mis en forme le projet. Y a plus cas !

Et hop, en passant, cette si jolie robe qui me faisait de l’œil dans la vitrine.

J’ai passé ma semaine à faire des listes et des listes. Moi qui n’aime pas ça. D’ailleurs, ça n’a pas été très efficace, j’ai oublié des trucs tout le temps.

En allant chercher un truc au supermarché du centre, on est passé par le stand boucherie pour une envie de BBQ subite. Il y avait de l’araignée de porc marinée… Un coup sur la plancha et on s’est régalé ! C’est pas toujours simple d’en trouver, mais qu’est-ce que c’est bon !

Jeudi

Opération courses. J’ai fait un drive, mais il me manquait 2-3 trucs, alors il m’a bien fallu m’y coller. C’est fou, j’ai encore eu cette sensation d’oppression face à tous ces produits consciencieusement présentés.

J’ai passé beaucoup de temps en voiture. Ma concentration au volant commence à s’améliorer.

J’ai fait la réservation pour l’anniversaire de Raph le lendemain.

Et puis rendez-vous avec le Dr F, le premier depuis ma sortie du château. Il a ajusté quelques doses, mais il est content, tout semble encourageant.

Direction Truffaut pour le cadeau de Raph. J’ai pris une carte cadeaux pour qu’il puisse améliorer ses aquariums. Et une petite carte qui va avec…

Un moment sur la terrasse avec l’Écureuil pour ce mettre à jour.

L’homme au Grand Chapeau rabote, rabote et rabote encore…

Une visio avec Padou et Madou d’abord parce que ça faisait bien trop longtemps et puis parce que nous avons des trucs à préparer pour un long week-end à venir.

Et puis… Apéro ! Quoi ? On s’est trompé de jour ? Le jeudi n’est pas le vendredi ! Pfffff C’est presque pareil non ?

Vendredi

Le grand jour est arrivé ! 19 ans ! Mon bébé a 19 ans. Je suis d’accord que ce n’est pas un âge « remarquable » comme 18 ou 20. Mais l’année dernière, nous étions confinés, couvre-feu-iés, bref empêchés et il était important de marquer le coup. Nos sociétés manquent de rites de passage, je trouve. J’ai donc pour l’occasion sorti quelques dossiers.

RDV chez l’opticien. Ma vue a changé, il faut tout réadapter.

Je suis ce diététicien sur les réseaux et j’aime bien son approche. J’ai donc acheté son livre. Pour l’instant, ça me plaît bien.

Les enfants sont partis vers les appartements respectifs sans cette pauvre tasse Tigrou. Elle est parfaite quand j’ai envie d’un très grand thé.

Après-midi sous les mains expertes de C. de Envie de Naître et de C. sa partenaire pour un rituel Rebozo. Venu du Mexique, ce Rituel permet de marquer la fin d’une étape de vie pour s’ouvrir vers autre chose. Exactement ce qu’il me fallait !

Briefing, massage à 4 mains, hammam, serrage et desserrage du corps, débriefing… Je suis ressortie sur une espèce de nuage, comme si le temps s’était arrêté. Rentrer par la campagne et dans la douce chaleur a prolongé l’effet pendant longtemps après.

Raph est passé aspirer sa voiture. On sait maintenant qu’une 206 rentre dans le garage si on tasse un peu.

Et puis zou, rendez-vous à 19h15 tous les 4, Raph Léa, Jul et moi, pour partir au resto surprise. En fait, nous les avons emmenés Chez Yvonne. Raph connaissait la réputation du resto parce qu’il est situé au milieu de la zone où il va chercher ses fournitures pour le boulot mais il n’y était jamais allé.

On a commencé par des cocktails. Virgin’Mojito pour moi.

Et puis les plats sont arrivés.

J’avais discrètement (mais Raph m’avait grillé) demandé un bougie sur le dessert de Raph. Mais, ça c’est pas passé comme ça…

Bon en vrai, j’avoue, j’avais déjà vu comment ça se passait les anniversaires dans ce resto. Et franchement, je ne me suis même pas vraiment caché pour parler au serveur. Faut dire que c’est une blague qui tourne dans notre famille depuis les 16 ans d’Alice, où dans un resto j’ai demandé une petite bougie pour son dessert et qu’ils ont éteinte la salle, allumé les feux de Bengal et fait chanter tout la salle. Elle a été tellement mal à l’aise, qu’elle m’en veut encore !
Y avait pas de raison que son frère échappe au truc quand même ! Et en mauvaise mère que je suis, ça m’a fait, les 2 fois, rire à en pleurer.

Pour nous remettre de nos émotions, on a tenté de manger nos desserts. On est reparti avec un doggy-bag.

C’est Raph qui a conduit au retour. Nous nous sommes assis à l’arrière. Il faisait bon. L’air était doux. On papotait tous les 4. Tranquilles, sereins.

En rentrant, les voisins étaient dans la rue pour un BBQ improvisé. Évidemment tout le monde a chanté de nouveau un bon anniversaire à Raph. Et puis, avec Léa, ils sont tranquillement rentrés chez eux. Nous, on est resté forcement. Et comme c’était le premier « apéro » en soirée de la saison, j’ai été chercher un canon à confetti.

Et on a refait le monde jusque tard dans la nuit.

Samedi

Jul est revenu du marché avec les 1er tomates du maraîcher. Comme je suis contente de les retrouver. J’aime tellement ça.

Il est aussi allé chercher des cerises chez les Rabastinois d’en Haut. Je crois que c’est mon fruit préféré.

Et puis, il a remis son Grand Chapeau.

Pendant que je câlinais le Dieu des Enfers qui est toujours demandeur depuis que je soigne son diabète.

En passant, les vestiges du BBQ de la veille. Poétique je trouve.

C’est officiel, le plancher de la Cabane a disparu… Mon jardin ressemble à Kiev ? Bagdad ? Beyrouth ? Oui, c’est ça, Beyrouth après l’exposition du port.

Pendant que Jul œuvrait dans le jardin, moi j’ai rejoint Léa pour la seconde manche de l’anniv de Raph. C’était une surprise, elle a loué une salle, invitée tous leurs potes et paf, soirée de dingue ! 

Alors, on a gonflé des ballons, préparé des munitions…

J’ai préparé aussi 10 L de Bleu. J’ai même investi dans de nouvelles bonbonnes pour l’occasion.

Et nous sommes retournés à la salle pour attendre Raph.Son arrivée a été saluée par le tir de canons à confettis. Il était content, je crois. Je n’ai pas encore eu le temps de discuter avec lui. J’aimerais bien savoir s’il se doutait de quelque chose ou pas.

Et puis, nous nous sommes éclipsé…

Dimanche

Un intrus dans mes cerises du matin.

Impossible de mettre la main sur le Dieu des Enfers qui pourtant me suit partout. J’ai trouvé sa nouvelle planque par hasard.

Sortie moto avec les Rabastinois d’en Haut. Motif ? L’architecte (oui, il change de casquette selon les circonstances) avait des photos à faire. Et comme toutes occasions font les larrons…
Pourquoi je prends tout le temps sa moto en photo ? Parce qu’elle est plus belle et surtout parce qu’en général, les 2 véhicules ne sont pas garés très près et que ça ne rentre pas sur la photo. 

1er arrêt sur un ouvrage que Jul a construit l’année dernière. Il nous a tout expliqué et le cadre était charmant.

Direction Castres pour le Dej’. Une terrasse sur la Place Jean Jaurès. Parfait !

On a tres bien mangé.

Avant de partir faire un tour pour digérer.

Assis sur banc comme des vieux, on n’a même pas dit du mal. Enfin, on a parlé un peu des Instagrammeuses… Mais faire une photo « à la manière de » c’est se moquer ou rendre hommage ?  Grande question ! Bon, ça va, ça va, on s’est moqué… J’assume, mais c’était drôle ! N’insistez pas, je ne vous montrerai pas ladite photo.

On a repris les bécanes pour partir à la recherche du lieu des photos. Ça a été un peu compliqué mais on a fini par y arriver et la campagne était si belle.

Par contre on a eu très chaud et la bonne boisson fraîche en arrivant à vraiment été appréciable.

On aurai pu se dire qu’après une bonne journée comme ça, hop pyjama et doigts de pied en éventail (et écriture de cet article par exemple ?), mais c’est que ce n’était pas fini !

Direction chez K et Super Mario. C’est que notre grand week-end provençal approche et qu’il faut qu’on s’organise un peu quand même. On a fixé les grandes lignes et puis on a pris l’apéro en grignotant.

Et… On est rentré ! Épuisés mais contents !

Vous comprenez mieux mon retard à l’allumage ? Je sais que certaines se sont inquiétées… Je ne voulais pas vous faire peur.
J’avoue qu’émotionnellement ç’a été un peu tendu. Je me rends compte que comme je travaille ma concentration dans les choses du quotidien, dans la lecture, dans la conduite, il va falloir aussi que je rééduque mes émotions. Le nouveau traitement et la fin de la dépression me permettent de ressentir plus d’émotions positives, mais l’anhédonie a duré tellement longtemps que je suis un peu déboussolée. Ça va revenir.

La semaine à venir devrait être plus calme… Quoique, on n’est pas à l’abri d’un imprévu.

Bonne et douce semaine à tous.

3 commentaires

Répondre à Capable du meilleur Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s