Semaine 3 de 2022

Semaine 3… Seulement ? Je suis plutôt sur un ressenti de semaine 45 634… Étrange, non ? J’ai vraiment une dichotomie dans ma relation au temps. Une sensation de temps qui file à toute vitesse et en même temps des journées si longues qu’elles n’en finissent jamais…
Il a vraiment des moments où je ressens fortement cette scission. Vous aussi ? 

Bon, revenons aux moutons de cet article.

Lundi

Aaah ben non, vraiment ça ne s’arrange pas…

Toujours le brouillard… J’en peux plus de ce temps bouché. Mon envie, mon besoin de printemps, se fait cruellement sentir. Sauf, qu’il me faut être patiente et ceux qui me connaissent bien, savent que la patience et moi… 

Matinée peu productive (toute la semaine a été sur le même schéma) et dej’ à l’Ami Câline pour pouvoir librement dire des conneries.

Oui, oui, je sais, c’était Blue Monday. Ça explique peut-être mon état… Certes… Mais franchement, qu’est-ce qui est passé dans la tête du community manager du château de Foix pour créer un visuel pareil ?

Quand je vous dis que le brouillard a tenu toute la journée.

Tellement que j’ai baissé les armes et que j’ai appelé la chimie à la rescousse.

Pour tout avouer, ç’a été le cas presque tous les soirs de la semaine… Vous savez l’angoisse de fin de journée, ce moment où les bébés pleurent… À 50 ans, je l’éprouve toujours. J’ai longtemps pensé qu’avec le temps ça passerait, mais non… Toujours pas… C’est parfois plus fort que d’autres et dans ces cas-là, peu de choses peuvent m’aider à passer le cap, me rassurer, me réconforter… Alors… Une petite pilule, un grand verre d’eau et j’attends sagement le retour au calme.

Visio du soir.

Mardi

Nouvelle journée, hop, on prend la même et on recommence. 

Jul est ravi de s’être fait flasher…

Comme chaque fois en télétravail, j’ai des soutiens inconditionnels.

J’ai fini tard, et puis hop, la course a commencé : récup des courses, normal et… Pharmacie pour attraper un autotest Covid. Un cas positif au bureau. Je voulais savoir s’il fallait que je m’isole.

Visio du soir pour raconter mes mésaventures de la journée qui se limitent à… pas grand-chose en dehors de cette recherche de test.

Alors alors, après avoir lu l’immense notice écrite tout petit petit (j’ai dû mettre des lunettes) et bien suivi le protocole, le résultat est tombé : je ne suis pas enceinte ! Youpi !

Et puis sinon… Ben Dexter…

Mercredi

Routine matinale et je partais, avec élan et peu d’allant, vers une morne journée quand j’ai croisé les voisines. Deux d’abord. Puis une autre et enfin un autre membre du clan… Et nous avons commencé à papoter de choses et d’autres sur ce bout de trottoir, jusqu’à ce que le temps me rattrape, déjà presque en retard et que la SultaPrésiReine propose du café. Alors, je me suis arrachée (littéralement) à eux pour prendre la route. Étrangement, j’aurais pu être effondrée de les savoir tous ensemble. Sans moi. En fait, pas du tout. Au contraire. C’est comme s’ils me donnaient la force d’avancer. Ils étaient avec moi, même si je n’étais pas avec eux. 

Ce n’est pas la première fois que je ressens cela, mais il a bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé. En prendre conscience, l’écrire ici, c’est une façon de rendre cette sensation concrète. Pour m’en souvenir les jours des grands vents.

Heureusement qu’il a y eu ça, parce que le reste de la journée…

Jeudi

Télétravail et box. Un bon combo.

À l’heure de la pause, l’Écureuil est passé boire un thé. On s’est mise à jour. On ne s’était pas vu depuis si si longtemps.

Le retour de la photo floue ! En vrai, une pizza mangée sur la table basse, avec les doigts, arrosée de grands verres de coca zéro en compagnie de Raph et Léa.

Ah ! Raph et Léa justement, ils n’ont pas eu l’appartement visité la semaine dernière. Ils sont déjà sur un nouveau truc. Croisons les doigts.

Vendredi

Grâce à ma voisine qui m’a fait découvrir ce compte, tous les matins, je lis le post de philosophieissexy. C’est toujours intéressant et inspirant. Ce matin,-là, ça parlait d’émotions. D’amplitude dans les émotions… Les très hauts, les très bas. Bêtement, je me suis dit que si j’acceptais les très bas, que je cessais de me battre contre eux, je retrouverai mes très hauts. C’est idiot, parce qu’en arrêtant de lutter contre les bas, j’y laisserai ma peau… Alors… Dois-je faire une bonne fois pour toutes le deuil de mes hauts ? Ça non plus, je ne peux m’y résoudre…

Matin compliqué… J’ai parfois l’impression que le gel atteint mon cœur et qu’il met des heures (des jours entiers) à dégeler.

Dej’ à l’Ami Câline… Cette bombe calorique n’était pas hyper bonne, dommage.

Les jours ont rallongé. Le printemps me manque tellement. Toujours, cette histoire de gel… 

Je suis passée chez le Chinois sur le chemin du retour pour améliorer le dîner du soir.

Samedi

Matinée ménage… Parce qu’il faut bien.

Un petit tour à l’Atelier Bis pour faire un bisou à Estrella. Si vous me suivez sur Instagram, vous connaissez notre histoire commune. Sinon, je vous invite à aller la lire. En tout cas, je me dis que cette femme est l’image même de l’espoir et c’est encourageant de savoir qu’autant de force et de détermination existent.

Un petit tour par le temps de la consommation… J’avais juste besoin de produit à lentilles et puis, on est tombé sur deux-trois trucs en plus…

En revenant, on s’est garée juste à coté de la Saxo de la PrésiReine et de Mélania… On pense qu’ils font pousser des trucs dedans… J’espère que c’est de la bonne et qu’ils partageront la récolte.

Fin de journée au soleil dans le grand salon à lire. Tranquillement.

Et soirée Dexter : j’ai enfin commencé la nouvelle saison ! Et c’est top !

Dimanche

Réveil tardif… Brunch… 

Jul en pleine lecture de cette BD que j’avais depuis longtemps oublié. C’était émouvant.

Reménage… J’adore mon Kobolt, mais il n’a pas assez de batteries pour faire toute la maison, je m’y suis donc reprise à deux fois… 

J’ai fini par rejoindre Jul dans le salon où je suis restée tout l’après-midi à lire au soleil… Faire des réserves avant que le brouillard ne revienne.

Pour le moment, je lis le fabuleux livre de Maria Pourchet. Ce bouquin est incroyable. Dans le ton, dans le style et évidemment dans l’histoire. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas été happé ainsi.

J’ai évidemment carburée au coca (oui, c’est une addiction, je sais)… Et j’ai fait des photos de mon verre… (Ça aussi, c’est une addiction)

J’aime boire du coca dans un beau verre. Là, c’est une coupe à champagne en cristal. Ma seule fantaisie du week-end (de la semaine ?) pour mettre des paillettes dans ma vie.

Visio avec Padou et Madou.

J’ai fini de ranger Noël. Les bords de fenêtres sont vides. C’est rare, alors, j’ai mis un petit mot à l’attention des voisins.

Tartiflette du soir, espoir… Il y en aura pour les jours à venir…

Et puis… La fin du dimanche…

Une nouvelle semaine commence… On prend la même et on recommence… 

Je vous souhaite du soleil et des paillettes ! Bises

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s