Semaine 34 de 2022

Retour de vacances = reprise des hostilités. Comment ça j’exagère ? À peine… Mais comme le quotidien est toujours un peu compliqué à gérer pour moi, je me doutais bien que la rentrée ne se ferait pas en douceur. Comment je m’en suis sortie ? Ahah ?! Suspense !

Lundi

Retour de vacances = boîtes mail débordantes. Et en élaguant, je suis tombée sur une annonce correspondant parfaitement à mon profil au Conseil Départemental de Haute-Garonne. J’ai postulé, on verra bien. C’est flexible d’être free-lance, mais ce n’est parfois pas très confortable.

Bon, je fais la fière en écrivant ces mots à une semaine d’intervalle, mais franchement, je sentais la pente savonneuse sous pied. Si parfois, je me laisse glisser tranquillement pour atterrir en douceur, cette fois, instinctivement je me suis mis à me débattre et a tenté de m’accrocher aux branches. Bien sûr, il n’y avait pas de branches. Bien sûr, c’est devenu compliqué.

Alors je me suis réfugiée dans la tomate-mozza-huile d’olive niçoise… La bouffe, toujours la bouffe…

La nouvelle plaque du Dieu des Enfers… Ce chat est vraiment improbable.

J’ai fait du bachcooking : un énorme plat de courgettes-merguez qui a duré toute la semaine et le reste des courgettes cuites aussi. Finalement, c’est pas si mal comme méthode. Très monotone mais efficace.

Comme il faisait un peu frais, nouveau cache-col pour Jul ! Nan évidemment ! On vous promet qu’aucun chat n’a été maltraité pour produire cette photo invraisemblable.

J’ai fini Connemara de Nicolas Mathieu qui est LA lecture de l’été conseillé par tous les libraires de l’univers… Alors… C’était pas mal, bien écrit, avec une histoire plutôt sympa et légère. Sauf que ! Et vous m’avez vu venir bien sûr ! Il y a un Sauf Que ! J’ai détesté la fin ! Comme bâclée. Alors qu’il y avait des looooooongeurs improbables tout au long du bouquin. Bref, si vous l’avez lu, je veux bien qu’on échange sur la question parce que je vis mal ma déception. Il y a peut être quelque chose qui m’a échappé. 

Pour me remettre, j’ai attaqué la Star de la Rentrée littéraire. Espérons, espérons…

Mardi

S & C se sont occupés de la Meute pendant notre absence, on leur a ramené quelques niçoiseries. Du coup, S est passé boire un café pour les récupérer et pour papoter un peu aussi quand même.

Mon galet spécial « 26 janvier » a trouvé sa place. Je peux pas le rater, sous mon nez, tous les matins.

Dej’ avec Raph pour débriefer ses vacances et les nôtres. Nous étions au Banc Sonore. Parce que c’est bien le Banc Sonore. Et parce que c’était le seul ouvert.

À l’heure du café, la Team Rue des 1 000 partys a débarquée. Raph a vaqué à ses occupations et moi j’ai enchaîné avec eux une bonne partie de l’après-midi. Les retrouver m’a vraiment fait plaisir.

Fans sur le tard de Game of Trône, nous n’allions pas raté le premier épisode de House of Dragon qui raconte des moments antérieurs à l’histoire originelle.

L’histoire et la mise en scène semblent à la hauteur. 

En parallèle, nous expérimentons un truc d’un autre temps : un seul épisode par semaine est disponible, il faut donc attendre la suite une semaine entière !! Incroyable !! On a perdu cette habitude maintenant que tout est disponible tout de suite, tout le temps. Ça rajoute un peu d’impatience et de piquant à la chose et ce n’est pas désagréable finalement.

Mercredi

Mise à jour de CV, lettre de motivation, et zou c’est parti. On verra bien sur quoi ça débouchera. Ou pas…

Raph est passé et m’a conseillé une nouvelle série. J’ai commencé, c’est pas mal du tout.

J’aime bien quand il vient déjeuner avec moi. On parle de tout, de rien et souvent de trucs bien.

Comme je l’avais sous la main, j’en ai profité pour qu’il m’aide à trier son bordel. La dernière fois qu’Alice est venue, elle avait vidé les commodes de la chambre et fait des sacs de fringues et objets divers. Alice est une rangeuse (pas comme Raph et moi). Dans le tas, pas mal de trucs à Raph. Il devait juste faire son propre tri : je garde, je donne, je jette. Alors, on a fait ensemble. Il est reparti avec quelques trucs. Je dois maintenant évacuer le reste.

Oh malheur mon porte-téléphone est cassé !!! Il était si pratique.

C’est que j’avais rendez-vous avec le Dr F. Bon, j’avoue, je n’étais pas de bonne humeur. Le changement de traitement de cet hiver ne donne pas (encore?) les résultats escomptés. Je suis toujours (malgré mes efforts et les apparences) dans un état dépressif latent et vraiment pas confortable. Le Dr F a parlé de patience… Encore de la patience… 5 ans de patience… Je commence à en avoir ma claque d’être patiente (surtout que ce n’est vraiment pas une de mes qualités). Et cette fois, je ne lui ai pas caché mon ras-le-bol… Je ne sais pas si ça va servir à quelque chose concrètement, mais moi, ça m’a fait du bien de râler.

Du coup, retour à la maison, et échouage sur canapé.

Dans mon bouquin, cette description du vide de mes journées. Je n’écris pas de romans, mais les échappatoires sont les mêmes.

Après le canapé… Le hamac… C’est bien aussi.

Et après le dîner, Jul a compris qu’il fallait agir avant que l’apocalypse se déchaîne. Il a proposé une balade par là derrière. Il commençait à faire nuit et je n’étais pas assez posée pour faire de jolies photos. Toutefois, elles ont le mérite d’exister.

Jeudi

Comme souvent quand la soirée est difficile, Jul parsème mes trajets de confettis. C’est adorable.

Prise de sang du matin pour vérifier que la molécule fait bien le taf. Dans le cas contraire, ça expliquerait peut être mon état. Résultats des courses : tout va bien, elle est bien en place, faut chercher ailleurs. Grrr… Ça aurait été trop simple aussi.

Entendre une lessive… Je crois que c’est la tache ménagère (avec la serpillière) que je déteste le plus. Je suis bien d’accord qu’on ne peut guère faire autrement. Je suis ok aussi sur le fait que c’est comme ça, qu’il faut le faire et c’est tout. Mais qu’est-ce que j’aime pas ça. Vraiment, cette gestion du quotidien (linge, rangement, ménage, repas) devient vraiment problématique. J’ai beau me dire que c’est comme ça. J’ai beau me dire que c’est chez tout le monde pareil, J’ai beau me dire que ça ne sert à rien de me révolter (voir c’est encore pire), ça me rend quand même complètement dingue !

Vite vite un coup de hamac pour se remettre en lisant un bon bouquin.

Dej’ avec Julie à la Dilettante. Toujours bien les déjeuners avec Julie à refaire le monde.

Journée calme et tranquille avant de retrouver les voisins pour le dernier Apéro-vinyle de la Dilettante (Encore ? J’y ai presque passé la journée). On a fini au bout de la rue chez B & E et c’était vraiment très très bien comme ça.

Vendredi

L’écureuil est passé me ramener un truc et on s’est posé sur la terrasse un petit peu pour se raconter notre été.

Ah ben, voilà, pour faire suite de mon histoire de linge à étendre. C’est exactement ça !

Jul avait rendez-vous chez l’Opticien pour faire réévaluer sa vue, on est passé ensemble voir si un modèle de monture pourrait lui convenir… Il va garder celui qu’il a déjà finalement.

Quelques courses chez Carrefour Contact (ex-Shoppy pour les intimes), Jul avait eu un tuyau : des Playmo de la nouvelle collection qu’il n’avait pas vue ailleurs malgré des recherches approfondies. Youhou ! 

Un passage chez Raph pour nourrir les poissons. Y avait 2 nouveaux.

Et en traînant sur les réseaux sociaux cette vidéo. Comme on avait rendez-vous avec les copains de Saint-Sulpice le soir, j’ai immédiatement pensé que c’était tout à fait à notre portée de rejouer la scène avec J. derrière la caméra. 

Bien sûr, on a ri comme des baleines. Jul a dû nous filer un coup de main. J’ai bien réussi à rentrer dans le verre et a m’y « presque » noyée. Sauf que J. n’a pas filmé, tellement elle riait, mais juste fait une photo… La voici. On réessayera ! Et on y arrivera !! Foi d’influenceuse en carton ! 

Et sinon ? Ah ben une super soirée évidemment.

On a même planifié un week-end tous ensemble dans un grand gîte trop bien qui n’est absolument pas à Lautrec comme annoncé au départ, mais à côté de Castelnau de Montmiral.

Ça valait bien une photo floue, non ? Surtout qu’on remet ça la semaine prochaine…

Samedi

Le figuier des voisins est à fond pour le moment. Je devais aller chercher des fruits, mais… Du coup adorablement P et T m’en ont fait passer par-dessus la barrière. C’était adorable, et elles étaient délicieuses. Merci encore les voisins.

Entre son heure de lever avant le jour la semaine, l’heure de coucher très tardive postsoirée, et sa présence sur le marché parmi les premiers, Jul a vacillé directement dans le hamac. Ça s’est fait !

Quelques courses à l’Intermarché du coin, et plus de temps à papoter avec les uns et les autres qu’a remplir le caddie de trucs pas terribles je vous l’accorde.

Visio avec Alice. C’est qu’elle avait 23 ans cette enfant. 23 ans… Mon bébé a 23 ans… *soupirs*

C’était fêtes médiévales à Saint-Sulpice. Jul a trouvé que c’était une bonne idée d’aller y jeter un œil.

On s’est garé un peu loin et on est passé par la bastide ce que nous ne faisons vraiment jamais.

Bon, on ne va pas se mentir, ça a été un peu décevant… Quelques stands, un cuissot à la broche, une grande tablée pour les mangeurs de cuissot et c’est à peu près tout.

Je suis mauvaise langue, une scène était installée sous le Castela pour un spectacle le lendemain. Après, il faut sûrement leur laisser le bénéfice du doute. C’était la première édition. Et puis nous sommes sans aucun doute bien mal habitué avec les Médiévales de Rabastens avec cochon à la broche, combats en armures, défilés costumés, et bals. Mais c’était il y a longtemps… (Cliquez ici pour voir les dossiers) V. cœur sur toi évidemment !

Du coup, passage chez Raph pour les poissons.

Et hop rebalade dans Rabastens cette fois.

Et ça valait le coup d’oeil quand même.

À notre retour visio avec Padou et Madou. Nous ne nous étions pas parlé depuis très longtemps. Mise à jour obligatoire.

Dimanche

Jul a des envies d’excursions. Alors comme nous avions croisé des images des Dunes Rouges de Maraval, il a eu envie d’aller y faire un tour. De bon matin pour éviter la chaleur.

Habituée aux ocres provençales, j’avoue que j’ai été un peu déçue. Mais je suis une princesse…

La balade a été sympa. Courte, mais sympa et effectivement heureusement que nous n’étions pas venus plus tard dans la journée, il aurai fait bien trop chaud.

Je ferai un article sur ce lieu très bientôt.

Par contre, je ne sais pas ce qu’il y avait, une charogne dans les environs peut être, mais ça bourdonnait dans tous les sens. J’ai même été piqué. Par quoi, on ne sait pas, mais pour une fois la trousse de secours a travaillé et je n’ai aucune marque ! 

Retour à la maison juste avant la fermeture de la boulangerie.

Et… posée pour une petite sieste j’ai enchaîné sur une presque nuit ! Une fatigue, mais une fatigue ! Un truc de dingue ! Comme si je n’avais pas dormi depuis 3 mois. Improbable.

Sur les coups de 19h, Jul a mis le poulet dans le BBQ. Ça faisait longtemps qu’il voulait essayer et bien le test est réussi ! Poulet parfaitement cuit. Pas sec du tout. Et avec des petites patates, c’était délicieux.

Et… Oh mais il reste des gâteaux de midi ? Trop bien !

Voilà voilà comment se termine cette semaine de reprise. 

Je suis à la recherche d’énergie pour que la prochaine soit un peu plus active. 

Et sinon ? Ben je râlerai encore un peu plus que d’habitude (si c’est possible).

Bonne semaine à tous et bonne rentrée scolaire à ceux que (re)prennent le chemin de l’école.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s